RDC : hommage aux militaires morts aux combats contre le M23

Un campement des FARDC à Kibati Goma, au Nord-Kivu.

Les autorités politiques, militaires et celles de la Monusco ont rendu hommage, samedi 9 novembre à Goma, aux sept militaires morts lors des combats contre le M23 dans les collines de Runyonyi au Nord-Kivu. Pour le commandant des forces de réaction rapide des Fardc, le colonel Mamadou Ndala, le sacrifice de ces soldats « renfonce encore la détermination du commando de la première brigade à poursuivre sa mission de défendre la nation ».

« C’est ici le lieu de rendre un hommage mérité à tous les éléments vivants et ceux qui sont morts aux combats. Nous devons respecter notre devoir en tant que militaires », a affirmé le colonel Mamadou Ndala.

Présent à la cérémonie, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a indiqué que le sacrifice de ces soldats devrait aussi interpeller certains Congolais qui collaborent avec l’ennemi.

« Le sang de ces combattants doit interpeller chacun parmi nous. Si l’ennemi a réussi à pénétrer ce pays, c’est parce qu’il s’est servi de certains d’entre nous. Et c’est à cause de ça que nous sommes arrivés à perdre ces vaillants combattants », a déclaré le gouverneur.

Les militaires décédés lors des combats contre le M23 en secteur de Mbuzi-Chanzu-Runyoni sont :

  • Le capitaine Bakajika Badibanga
  • Le premier sergent major Kambale Charles
  • L’adjudant Mbongo
  • Le caporal Mayachunvi
  • Le caporal Lokana
  • Le caporal Sango Habimana
  • Le caporal Serge Bahati.

Le nombre total de militaires morts pendant cette guerre n’est pas encore livré par des sources officielles.

La guerre menée par le M23 a commencé en mai 2012. Les derniers combats qui ont opposé l’armée à la rébellion n’ont duré que cinq jours. Débutés le 1er novembre, les militaires congolais sont arrivés mardi 5 novembre à conquérir tous les bastions occupés par les rebelles.

Marche de soutien à Kinshasa

A Kinshasa, plus de trente mille personnes ont pris part à une marche de soutien aux FARDC et au chef de l’Etat Joseph Kabila a été organisée. Une activité initiée par le gouvernement André Kimbuta.

La marche est partie de la place Victoire dans la commune de Kalamu pour le Boulevard triomphal non loin du palais du peuple comme point de chute.

Hommes et femmes de tous âges arborant fanions et banderoles aussi bien des partis politiques, entreprises ou encore des ONG avaient en mains des affiches sur lesquelles on pouvait lire : « Félicitations et encouragements au gouvernement et aux FARDC ».

Les allocutions prévues pour clore la marche n’ont pas pu se tenir à cause d’une forte pluie qui s’est abattue dans la ville.

Des organisations politiques, des ONG citoyennes et toutes les forces vives de la RDC ont pris part à cette marche.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner