Nord-Kivu : la population saccage le bureau de la police des mines à Bisie

Entrainement de la police à Kisangani, décembre 2010.

La population a saccagé samedi 9 novembre le bureau de la police des mines à Bisie (Walikale), dans le Nord-Kivu, après que trois creuseurs ont été blessés par balle lors d’une manifestation réprimée par les policiers. Les creuseurs artisanaux de Bisie, à environ 80 Km au nord-est de Walikale centre, regroupés en coopérative minière, manifestaient contre leur évacuation de ce site en faveur de la société Mining Processing Congo. Les autorités administratives sont descendues sur le lieu dimanche pour calmer la tension.

Les creuseurs ont violemment manifesté leur refus de quitter ces six kilomètres carré où ils mènent leur exploitation artisanale.

La police des mines est intervenue en tirant plusieurs balles en l’air pour tenter de disperser les manifestants, blessant trois d’entre eux.

L’un des blessés, qui se trouve dans un état grave, a été évacué ce dimanche à l’hôpital général de référence de Walikale.

En colère, la population a mis à sac le bureau et les installations de la police des mines basée à Bisie et brulé une grande quantité de matériels, selon le commandant district de la Police nationale congolaise à Walikale.

L’administrateur de territoire s’est rendu dimanche à Bisié pour calmer la tension.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Deux personnes mortes lors d’une manifestation contre les tirs d’obus à Goma

Kikwit : des jeunes manifestent contre le meurtre de deux personnes

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner