Nord-Kivu : paralysie du transport frontalier vers l’Ouganda à Ishasha depuis un an

Milicien FDLR. Photo AFPm

Le trafic transfrontalier entre la RDC et l’Ouganda, à partir du poste frontalier d’Ishasha, est quasi paralysé depuis près d’une année suite à l’insécurité causée par les groupes armés basés dans le Rutshuru, au Nord-Kivu. Plusieurs groupes armés ont dressé des barrières entre Rutshuru-Centre et Ishasha. La population de cette localité, au nord-est du territoire de Rutshuru, au bord du lac Edouard, vit depuis une grande pauvreté.

Les commerçants de Goma, de Rutshuru ou ceux en provenance de l’Ouganda évitent désormais Ishasha, où ils sont régulièrement victimes de pillages.

La cité d’Ishasha est depuis coupée de tout approvisionnement en produits de première nécessité et les activités ne tournent plus qu’à 10%.

Le marché principal de poissons salés, qui facilitait les échanges commerciaux entre la RDC et l’Ouganda, a été délocalisé en Ouganda.

Même les habitants d’Ishasha préfèrent passer par l’Ouganda et le Rwanda pour se rendre à Goma, capitale provinciale, affirmait lundi 11 novembre le président de la société civile locale,Thaddée Baramizi.

«Aucun véhicule ne vient ici à cause de l’insécurité sur la route. Les chauffeurs sont kidnappés et emmenés dans la forêt. Pour aller à Kiwanja par moto, nous payions 12 dollars américains aller-retour. Mais maintenant, nous payons jusqu’à 20 dollars», a-t-il expliqué.

Les habitants d’Ishasha invitent les autorités à rétablir la sécurité dans cette contrée.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Sud-Kivu : un militaire et un policier tués par des hommes armés à Uvira

Nord-Kivu : au moins 7 groupes armés toujours actifs à Rutshuru

Katanga : la Société civile dénonce les attaques des FDLR sur l’axe Kalemie-Bendera

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner