Katanga : au moins 800 miliciens appelés à se rendre aux FARDC à Manono

Un milicien Maï Maï exhibe les armes qu’il a dérobées à Kiwandja. ( Photo : AFP )

Au moins 800 miliciens sont invités à déposer leurs armes et à se rendre aux Forces armées de la RDC à Manono, à 450 Km au sud-ouest de Kalemie, dans le Katanga. Déjà, un mouvement de reddition s’observe depuis 5 jours dans ce territoire. Il a commencé jeudi 14 novembre avec le chef Maï-Maï Totye, qui s’est rendu avec une plusieurs centaine d’hommes. Sa reddition a entraîné celle d’autres groupes de miliciens dans cette région. Les autorités civiles et militaires saluent cette reddition, facilitée par les casques bleus de la Monusco.

Avec le Chef Mai-Mai Totye, deux cent autres combattants ont déposé les armes en l’espace de deux jours.

Les officiers FARDC ont pu récupérer quatre armes de marque AK 47, soixante-douze flèches et vingt-cinq arcs.

Le Chef Maï-Maï Totye était basé au village de Ndele, sur l’axe Shamwana, à 152 km au sud de Manono. Il est longtemps resté actif dans la zone couvrant les localités de Shamwana et Mpyana.

Un autre seigneur de guerre, le Chef Maï-Maï Kikuni, s’est aussi rendu avec des dizaines de combattants.

Il était basé au village de Kabunda, à 136 km au Sud de Manono, et était actif dans la région englobant le territoire de Pweto et celui de Moba.

Pour les autorités civiles et militaires, cs premières redditions constituent un signal fort pour le retour de la paix dans cette région, longtemps restée dans l’insécurité.

Toutefois, la présence d’anciens Maï-Maï dans le centre ville de Manono inquiète les autorités religieuses. Elles demandent au gouvernement d’évacuer rapidement ces anciens combattants vers des centres aménagés à Lubumbashi.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Nord-Kivu: les groupes armés appelés à déposer rapidement les armes

Nord-Kivu: reddition de près de 150 miliciens à Rutshuru

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner