Maniema: 5 000 personnes fuient les exactions des Maï-Maï Kem's à Kalima

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Au total, 4820 personnes se sont réfugiées dans la cité de Kalima depuis deux semaines. Ces déplacés fuient les exactions le chef milicien Maï-Maï Kem’s et ses hommes, qui s’adonnent au trafic de l’or et les rançonnent dans les carrières de Kitamuna dans le territoire de Punia et dans les forêts de Kumba dans le territoire de Kailo. Le chef de cité de Kakutya à Kalima, Philémon Kikobya qui a livré cette information, demande de l’aide humanitaires pour ces déplacés.

La dernière vague d’une dizaine de foyers est arrivée jeudi 21 novembre en provenance du secteur Hambwe dans le territoire de Kailo.

Les mouvements des déplacés ont commencé depuis le 10 novembre dernier. Ils se sont installés à Kalima, Misoke et Makundju, selon Philémon Kikobya.

Ce dernier demande aux autorités militaires d’arrêter ces bandits qui déstabilisent la population.

Le chef milicien Maï-Maï Kem’s est traqué par les forces gouvernementales après avoir abattu un officier de l’armée congolaise (FARDC) le 8 novembre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner