Nord-Kivu: des ONG dénoncent la circulation des armes parmi les civils à Rutshuru

Dans un dépôt d’armes à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des populations civils des localités de Rugari, Kiwanja et Chanzu dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu détiennent illégalement des armes à feu, ont dénoncé, vendredi 22 novembre au cours d’un entretien avec Radio Okapi, des ONG de défense des droits de l’homme basées dans ce territoire. Ces activistes s’indignent de voir que des civils disposent des armes à feu sous prétexte de défendre leurs communautés.

Selon toujours ces ONG, ces armes dont on ignore encore la quantité, auraient été abandonnées par les rebelles du M23 dans leur fuite.

Ces organisations indiquent que la circulation de ces armes parmi les civils est « une bombe retardement » et risque de mettre en péril les efforts pour le retour de la paix dans ce territoire de la province.

L’administrateur du territoire, Justin Mukanya, qui parle des « allégations », envisage toutefois une campagne de démobilisation afin de restaurer la confiance entre communautés.

« Nous allons beaucoup peser sur les leaders communautaires locaux pour que des campagnes de sensibilisation soient intensifiées au niveau des villages et dans le coins les plus reculés du territoire de Rutshuru pour que ces  armes, si elles sont entre les mains des civils, qu’elles soient le plus rapidement possible retournées soit aux FARDC, soit à la PNC, soit encore auprès des autorités politico-administratives locales les plus proches », a affirmé Justin Mukanya.

Il a indiqué que la plupart des milices de ce territoire détenaient ces armes pour leur « autodéfense ».

Lire aussi sur radiookai.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner