Nelson Mandela est décédé

L’hommage de nombreux admirateurs de Nelson Mandela lors de l’une de ses hospitalisations à Pretoria. Ph. Droits tiers

Le héros de la lutte anti-apartheid Nelson Mandela est décédé jeudi 5 décembre 2013 à 20h50 à l’âge de 95 ans entouré de sa famille. L’annonce de sa mort a été faite à la télévision publique par le président sud-africain Jacob Zuma. Il a rendu hommage au “plus grand fils de ce pays”. Icône mondiale du combat contre le racisme, le prix nobel de la paix et premier président noir de l’Afrique du Sud marquera pour toujours le continent africain et l’histoire.

« Le président fondateur de notre nation démocratique, nous a quittés. Il est décédé en paix entouré de sa famille aux environs de 20 h 50 [...]. Il repose maintenant en paix. Notre nation a perdu son plus grand fils », a annoncé le président sud-africain.

Le monde entier reconnait Nelson Mandela l’incarnation de la liberté, de la justice et de la dignité humaine à travers le monde.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a indiqué que Nelson Mandela « restera à jamais dans les mémoires comme ne personne qui a sacrifié une grande partie de sa vie pour que des millions d’autres personnes aient un avenir meilleur ». Les membres du Conseil de sécurité ont salué à ce sujet, l’adoption en 2009, de la Journée internationale « Nelson Mandela », la première journée internationale à être dédiée à une personne. Ils estiment que cette mesure est à la hauteur de la contribution majeure que Nelson Mandela a apportée à la liberté et à la justice.

« Mandela a une influence très personnelle sur nos vies », a pour sa part déclaré Ban Ki-moon, secrétaire général de l’Onu.

Jacob Zuma, l’actuel président sud-africain affirme que son pays a perdu « son plus grand fils et un père ».

L’américain Barack Obama a ordonné de mettre les drapeaux américains en berne jusqu’à lundi soir pour honorer la mémoire de l’ex-président sud-africain Nelson Mandela.

« Nous avons perdu l’un des hommes les plus influents, le plus courageux, et l’un des êtres humains le plus profondément bons sur cette terre », affirme Barack Obama.
Les Etats-Unis ont perdu un ami proche, l’Afrique du Sud a perdu un libérateur incomparable et le monde a perdu une source d’inspiration pour la liberté, la justice et la dignité humaine », ajoute-t-il.

A Paris, François Hollande, considère que Nelson Mandela a été « l’incarnation de la Nation sud-africaine, le ciment de son unité et la fierté de toute l’Afrique ».

La présidente Dilma Rousself du Brésil pense que « l’exemple de ce grand dirigeant guidera tous ceux qui luttent pour la justice sociale et la paix dans le monde ».

Le président palestinien, Mahmoud Abbas déclare : « Mandela était un chef et un combattant pour la liberté de son peuple et un symbole de la libération du colonialisme et de l’occupation pour tous les peuples aspirant à la liberté ».

« L’héritage de Nelson Mandela reste notre guide pour parvenir à la paix », soutient Juan manuel Santos, président colombien.

Goodluck Jonathan, le président nigérian, affirme que « l’humanité toute entière se souviendra toujours de Mandela et lui rendra hommage en tant que l’un de ses plus grands libérateurs ».

Pour Angela Merkel, chancelière allemande, le nom de Mandela restera « pour toujours lié au combat contre l’oppression ».

Enda Kenny, Premier ministre de l’Irlande estime que « le nom de Mandela a fait bouger notre conscience et nos cœurs ».

Le Premier ministre canadien, Stephen Harper, souligne qu’avec « grâce et humilité, il a montré comment il est possible pour les gens de transformer leur époque et leur propre vie ». « Nelson Mandela a réussi à construire un pays dont la fondation a été la réconciliation », déclare le Premier ministre japonais Shinzo Abe.
Desmond Tutu, archevêque anglican et prix Nobel de la paix indique : « au cours de 24 années, depuis sa libération, Madiba nous a appris comment vivre ensemble et croire en nous-mêmes ».

Le footballeur brésilien Pelé, lui n’hésite pas de parler de « mon héros, mon ami, mon compagnon dans la lutte en faveur de la cause du peuple et pour la paix dans le monde ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner