Bunia : un chef de collectivité accusé d’avoir hébergé des recrues du M23

Mbitso Panga Mandro, le chef de collectivité de Bahema Banywagi (Province Orientale) a été arrêté mardi 17 décembre à Bunia par les Forces armées de la RDC. Il est accusé d’avoir hébergé chez lui il y a près d’un an des hommes venus de l’Ouganda pour intégrer la rébellion du M23 et d’avoir assuré leurs mouvements dans le maquis.

A en croire le commandant des FARDC en Ituri, général Fall Sikabwe, l’armée s’appuie sur des témoignages fournis par certains Ougandais arrêtés au mois de décembre vers Berunda en territoire de Mahagi.

« Les recrues du M23 qui venaient de l’Ouganda transitaient par le chef Mbitso et c’est lui qui les orientait », a-t-il affirmé, précisant que cet acte constituait le délit de participation à un groupe insurrectionnel.

L’ONG « Justice Plus » conteste cette arrestation et parle d’une « manifestation d’impuissance de l’armée ». Elle demande aux FARDC d’arrêter « des vrais criminels », citant notamment les chefs miliciens Cobra Matata et Paul Sadala Morgan.

« En Ituri, ils existent de véritables criminels qui sont identifiés par les autorités en place mais qui n’ont jamais été inquiétés jusqu’à ce jour. Mais on arrête les paisibles citoyens », a déclaré Nicaise Bumba, le directeur exécutif de cette ONG.

Il y a trois semaines, l’inspecteur de la territoriale, Paluku Bwana Kawa, avait aussi été arrêté pour le même grief.

Le M23 a été défait en novembre dernier par les FARDC appuyées par la brigade di’intervention de la Monusco, après plus d’une année d’activisme dans la province du Nord-Kivu. Kinshasa, lOnu ainsi que plusieurs rapports d’ONG locales et internationales accusaient le Rwanda et l’Ouganda de soutenir ce mouvement rebelle. Ce que ces deux pays avaient toujours nié.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner