Mbuji-Mayi : deux détenus meurent d’étouffement à la prison centrale

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Deux détenus sont morts d’étouffement à la prison centrale de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental lundi 23 décembre. Trois autres seraient dans un état critique pour les mêmes raisons, selon certains détenus. Les activistes des droits de l’homme soutiennent que cet établissement carcéral est surpeuplé à cause de l’opération « coup de balai » lancée la semaine dernière dans la ville et qui consiste à interpeller des bandits et autres fauteurs des troubles. Ce que rejette le ministre provincial de l’Intérieur.

Selon les détenus, la prison héberge pour la première fois plus de mille cinquante détenus alors qu’elle est construite pour deux cents personnes.

Le gouvernement provincial vient de prendre la décision de désengorger la prison centrale, à l’issue de la réunion ministérielle, mardi 24 décembre.

Il a décidé de libéré une vingtaine de détenus, d’en transférer une centaine vers une prison circonstancielle de Lufalanga et de remettre plus de cinquante mineurs dans des centres d’hébergements d’enfants qui seront approvisionnés en ration par le gouvernement provincial.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner