Abbé Mwanama : «le grand message de noël, c’est la dignité de chaque homme»

Préparatif de la célébration de Noël, en décembre 2013 au Grand Hôtel à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

A l’occasion de la fête de noël célébrée ce 25 décembre, l’abbé Félicien Mwanama, 2e secrétaire général adjoint de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) rappelle que le grand message de cette célébration, c’est la dignité de chaque homme. «Cette dignité ne lui est pas attribuée par une personne mais par son créateur qui vient le sauver en prenant la même humanité», a-t-il expliqué. Quant aux différents Kinois interrogés, ils appréhendent chacun cette fête par rapport à leurs croyances. Si Noël est une fête religieuse pour certains, traditionnelle pour d’autres, elle ne veut par contre rien dire pour quelques uns.

A l’église catholique, première église en RDC, noël rappelle la naissance de Jésus-Christ dont le nom signifie «Dieu Sauve» et dénote de la présence de Dieu dans l’humanité.

«Dans le cœur de l’homme, au sein de toutes les religions il y avait comme une attente. C’est cette attente qui a été comblée, dans la venue du fils de Dieu. Il ne s’agit pas d’un mythe, il s’agit d’un événement qui a eu lieu sur la terre», a expliqué l’abbé Mwanama.

Pour le prélat catholique, la naissance du fils de Dieu est un événement historique.

«Réellement, le fils de Dieu, celui qu’on appelle le verbe, le logos, est entré dans notre histoire. Le grand mystère que nous célébrons : Dieu qui a pris notre humanité et nous a dit, par cet événement, ce que nous valons à ses yeux», a-t-il expliqué.

Plusieurs églises chrétiennes de Kinshasa ont organisé des veillées de noël et plusieurs familles ont fêté le réveillon. Dans d’autres églises, des cultes de noël sont célébrés ce mercredi 25 décembre.

Mais cette fête est différemment vécue par les habitants de la capitale congolaise. Selon leur confession religieuse, noël est soit une fête, soit un jour comme les autres.

Voici de courts témoignages recueillis à Kinshasa la veille de noël :

«En tant que chrétien, le jour de nativité me rappelle l’humilité. L’enfant de Dieu s’est humilié. Il est né dans les conditions que vous connaissez. C’est-à-dire, dans la vie il faut être humble et simple».

«Noël est une fête de famille. On pense à toutes les familles du monde entier. C’est aussi une fête de partage».

«Pour moi, rien. Personnellement, parce que je ne suis pas chrétien».

«C’est une ancienne fête qui rappelle la naissance de Jésus-Christ. C’est la fête. Il faut se réjouir avec les enfants».

«Moi, je suis de l’église de réveil. Donc, pour moi, rien du tout».

«Pour moi, noël représente une joie. De janvier jusqu’à décembre, j’ai traversé des moments difficiles. Mais Dieu nous a fait grâce d’arriver ce jour. Et c’est une grande joie pour moi».

La Rédaction de Radio Okapi vous souhaite une joyeuse fête de noël.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Kinshasa : des embouteillages monstres à la veille de la fête de noël

Kalemie: les bouchers abattent moins de vaches qu’en 2012

Les dispositions légales contre le tapage diurne et nocturne

Comment organiser une fête de Noël et de nouvel an avec peu des moyens ?

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner