L’armée a repris le contrôle de l’aéroport de Kindu, N’djili rouvert

Scène de vie à Kindu, capitale provinciale du Maniema, le 30/12/2013 après que les FARDC ont libéré l’aéroport attaqué dans la matinée par des assaillants portant des T-shirts à l’effigie du prophète Paul Joseph Mukumbila.

Les militaires congolais ont repris le contrôle de l’aéroport de Kindu occupé ce lundi 30 décembre pendant quelques heures par une dizaine d’hommes armés habillés en tenue civile. A Kinshasa, l’aéroport de N’djili est rouvert au trafic, selon son commandant. Le site était momentanément fermé après l’échange de tirs survenus dans la matinée entre assaillants et militaires des FARDC.

Les assaillants de Kindu, dans l’Est de la RDC, portaient des T-shirt à l’effigie de Joseph Mukungubila, un candidat malheureux à la présidentielle de 2006 qui dirige une église évangélique depuis les années 90 et s’illustre ces derniers temps par des critiques acerbes contre le pourvoir.

Ils sont arrivés à l’aéroport vers 11 heures locales. Des sources locales rapportent que ces hommes sont entrés dans le magasin d’armements pour prendre les armes. Ils y auraient pris 17 armes après avoir ligoté un lieutenant de l’armée et un officier de l’armée de l’air.

« Il y a un groupe d’hommes non autrement identifiés qui a opéré une incursion dans l’aéroport de Kindu cet avant-midi et a pu neutraliser les quelques éléments qui étaient sur place. Ils se sont emparés des installations aéroportuaires », raconte le gouverneur du Maniema, Pascal Tutu Salumu.

Il affirme que le gouvernement provincial, les responsables de la septième région militaire et des services de sécurité ont mis en place un dispositif de réaction rapide.

« Ce dispositif a vite réagi. Il a libéré l’aéroport mais aussi neutralisé ce groupe », explique le gouverneur, parlant de plusieurs assaillants abattus et d’autres arrêtés.

Pascal Tutu Salumu indique les assaillants capturés seront interrogés par les « services compétents ». Mais il reconnaît que quelques assaillants se sont enfuis.

« Au moment où je vous parle, assure-t-il, le ratissage est en cours pour qu’on puisse les rattraper afin que nous pussions définitivement éradiquer ce groupuscule qui venait de semer l’insécurité dans la ville de Kindu. »

L’aéroport de N’djili rouvert

Fermé après une attaque d’hommes armés dans la matinée, l’aéroport international de N’djili à Kinshasa a rouvert dans l’après-midi.

« L’aéroport fonctionne normalement. Après les moments de panique, tous les services sont en place et prêts à accepter les passagers », a confié le responsable de cet aéroport, commandant Tabora.

Il a expliqué que certaines compagnies comme Brussels Airlines avaient décidé d’annuler leurs vols à destination et en partance de Kinshasa.

La compagnie belge a décidé d’annuler les vols aller et retour prévus ce lundi entre Bruxelles et Kinshasa, à 10h40 (depuis Bruxelles) et dans la soirée (retour depuis Kinshasa).

« Les passagers d’aujourd’hui ont tous été rebookés sur le vol de demain », a déclaré le porte-parole de la société d’aviation, Wencke Lemmes, cité par nos confrères belges de La Libre.

« Nous ne prenons jamais de risques avec la sécurité de nos passagers et du personnel, nous avons donc décidé d’annuler les vols d’aujourd’hui », a expliqué le porte-parole de Brussels Airlines.

Une dizaine d’assaillants ont trouvé la mort dans ce matin à l’aéroport de N’djili, selon un bilan officiel livré peu avant midi par le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner