Nord-Kivu : hommage aux FARDC tuées pour la paix de la province

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku recevant les explications du colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires des FARDC contre le M23, samedi 26 octobre 2013 à Kibumba.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, et toute sa population ont rendu hommage à tous les militaires congolais tombés sur le champ de bataille pour ramener la paix dans cette province. Lors d’une messe d’actions de grâce célébrée samedi 4 janvier à Goma, l’autorité provinciale a notamment fait allusion au colonel Mamadou Ndala, tué jeudi dernier à Beni lors d’une embuscade tendue par des hommes armés. La RDC commémore en ce jour, les martyrs de l’indépendance.

« Sans les citer tous, je pense particulièrement au feu colonel Djuma Jonathan, colonel Kamatimba », a affirmé le gouverneur Julien Paluku qui a expliqué que cette messe traduit la reconnaissance de la province du Nord-Kivu pour le sacrifice suprême de ces vaillants hommes.

« Nous sommes ici réunis pour rendre un hommage citoyen et solennel qui n’affectera pas les douleurs des familles éprouvées, mais un hommage de reconnaissance pour le courage, la détermination et le service rendu par ces héros », a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’évêque de Goma, Mgr Théophile Kaboy, a appelé la population du Nord-Kivu à « se fortifier par le sacrifice de nos martyrs ».

Un habitant de Goma présent à la messe a dit ressentir la douleur que la disparition de chacun de ces martyrs de l’indépendance a laissée dans les cœurs des proches. Il dit alors se décider de ne plus ignorer l’œuvre des martyrs de l’indépendance du 4 janvier 1959.

Le 4 janvier 1959, le politicien Joseph Kasa-Vubu, devenu plus tard le premier président du pays, devait s’adresser à ses militants dans la parcelle qui appartenait à l’YMCA. Mais le pouvoir public, le colonisateur avait refusé la tenue de ce meeting.

Le même jour au stade Tata Raphaël, les équipes Mikados et V club avaient disputé un match, remporté par Mikados. Les mécontents du stade avaient rencontré ceux du meeting raté et cela avait créé un mécontentement général  suivi d’émeutes, qui avaient fait plusieurs morts.

Sauvegarde de la liberté

A Kisangani, la journée des martyrs de l’indépendance, a été célébrée à la place dite des martyrs de l’indépendance dans la commune Makiso. A cette occasion, le vice-gouverneur de la province orientale, Pascal Mombi Opana, a déposé une gerbe des fleurs à cet endroit historique sous le clairon funèbre exécuté par la police nationale congolaise.

Selon le vice gouverneur, le 55e anniversaire des martyrs de l’indépendance, est placé sous le signe de la sauvegarde de la liberté et de la souveraineté tant nationale qu’internationale.

« Nous commémorons les martyrs de la liberté (…). Il faut que la RDC devienne une puissance au cœur de l’Afrique », a affirmé Pascal Mombi.

Plusieurs notabilités, autorités provinciales, députés et sénateurs ont pris pat à cette cérémonie.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner