Nord-Kivu : l’armée déloge les ADF/Nalu de 3 localités

Des militaires congolais en patrouille à Goma (Photo Monusco)

Les militaires congolais ont délogé ce samedi 18 janvier les rebelles ougandais des ADF/Nalu de trois localités du Nord-Kivu qu’ils occupaient depuis plusieurs mois. Cette information livrée par des sources locales est confirmée par des sources sécuritaires. L’armée a lancé jeudi une opération pour désarmer ces combattants ougandais coupables de plusieurs exactions contre les populations civiles dans le territoire de Beni.

La plus grande position des ADF/Nalu conquise par l’armée est Mamundioma, village situé à environ 45 kilomètres au Nord-Est de la ville de Beni.

Le village était considéré comme une position stratégique des rebelles ougandais qui l’occupaient depuis bientôt deux ans. Ses habitants l’avaient déserté et avaient trouvé refuge dans des localités voisines.

Avant de prendre le contrôle de Mamundioma, les Forces armées de la RDC (FARDC) avaient reconquis Kambi ya Mabi, position rebelle la plus proche de la ville de Beni.

Le troisième village repris par l’armée est Kalemi, situé à environ 40 Kilomètres de Beni.

Des sources sécuritaires et de la société civile indiquent que ce village ouvre la voie vers Mateba, considéré comme l’un des bastions les plus importants des ADF/Nalu.

Soutien de la Monusco

La Monusco soutient les militaires congolais dans cette opération contre les ADF/Nalu. Son porte-parole militaire de la mission onusienne, colonel Felix Basse, évoque un soutien logistique et dans la collecte du renseignement.

« Nous avons aussi déployé des troupes de la brigade d’intervention pour prendre en compte la protection des populations civiles mais surtout appuyer l’offensive des troupes gouvernementales vers les objectifs qui ont été déterminés par  les FARDC. La Monusco est sur le terrain avec la brigade d’intervention mais aussi avec la brigade du Nord-Kivu et le bataillon népalais qui est déployé au Nord du Nord-Kivu », explique-t-il.

Le porte-parole militaire des FARDC au Nord-Kivu, colonel Olivier Hamuli, ne donne aucun bilan de ces combats. Le porte-parole militaire de la Monusco affirme avoir reçu un rapport faisant état de 3 militaires qui auraient perdu la vie. Beaucoup d’ADF/Nalu auraient également été tués. Mais, ajoute-t-il, tout ceci reste à confirmer.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (26)
Lamuka (25)
Ceni (25)
Sécurité (24)
Ituri (24)
Djugu (23)
Kinshasa (22)
JED (21)
ADF (21)
Léopards (20)