RDC: début de la campagne de prévention du recrutement d’enfants dans les groupes armés

Un enfant d’un soldat des FARDC sur la route entre Goma et Rutshuru après la chute de cette dernière cite entre les mains des rebelles du M23, le 10 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

La campagne de prévention du recrutement d’enfants au sein des forces et groupes armés a été lancée à Kinshasa ce mardi 11 février, à la veille de la célébration de la journée internationale de l’enfant soldat. Plusieurs actions sont prévues dans le cadre de cette campagne pour sensibiliser l’opinion contre le recrutement des enfants soldats.

Pour le conseiller juridique du ministre congolais de la Défense, Général Mutombo Katalay, l’opinion doit apprendre à s’opposer à la présence des enfants au sein des forces et groupes armés.

Il a affirmé qu’au cours de cette campagne les textes légaux qui répriment les violations des droits de l’enfant vont être vulgarisés.

Jean-Pascal Labille, ministre belge de la Coopération et du Développement, qui a également pris part à cette cérémonie, a estimé que la lutte contre le phénomène enfants soldats passe également par la mise en place des projets socio-économiques et scolaires.

« Lorsqu’ils auront eu la chance d’avoir une scolarité et lorsqu’ils auront la possibilité d’obtenir un emploi alors je pense qu’on aura pacifié cette région », a-t-il indiqué.

Plusieurs personnalités congolaises et étrangères ont participé au lancement de cette campagne qui a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur belge.

La chanson « Plus Jamais de Kadogo » interprétée par l’artiste musicien Werrason, a été présentée au cours de cette cérémonie. Le morceau est composé pour sensibiliser l’opinion à la lutte contre le recrutement des enfants dans les groupes armés.

Vous pouvez écouter la chanson.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Plusieurs milices actives dans l’Est de la RDC comptent des enfants dans leurs rangs. Mais depuis plusieurs années, des acteurs œuvrent pour sortir ces enfants des groupes armés. Selon l’Unicef, deux mille enfants ont été sortis des groupes armés dans la province du Nord-Kivu en 2013 mais des milliers d’autres restent encore sous l’emprise des milices.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner