Mary Robinson en tournée régionale pour la mise en œuvre de l’accord d’Addis-Abeba

Mary Robinson, envoyée spéciale du secrétaire général de l’Onu pour les Grands Lacs, au sortir d’un entretien avec le ministre congolais des Affaires étrangères le 12 février 2014 à Kinshasa. Photo John Bompengo.

L’envoyée spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour les Grands Lacs, Mary Robinson, est arrivée ce mercredi 12 février à Kinshasa. Elle est en tournée régionale et doit se rendre dans plusieurs pays afin de mobiliser les parties prenantes à l’accord-cadre de paix d’Addis-Abeba autour du plan d’action pour la mise en œuvre de cet accord. Ce mercredi à Kinshasa, elle s’est entretenue avec le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda.

« Je lui ai parlé de l’accord-cadre et du plan d’action des chefs d’Etat et les progrès que nous voulons faire maintenant. Les chefs d’Etat ont adopté le plan d’action avec 15 priorités. Priorité de sécurité, priorité de développement. On a adopté, et je suis très contente, une plate forme des femmes. L’accord-cadre est vraiment au centre de la paix durable dans cette région. Nous avons fait des progrès avec le M23 au niveau militaire et avec la conclusion à Kampala », a déclaré l’ancienne présidente irlandaise au sortir de son entretien avec le ministre congolais des Affaires étrangères.

L’accord-cadre d’Addis-Abeba a été signé par onze pays africains en février 2013. Les signataires de l’accord se sont engagés à ne pas soutenir les groupes armés actifs dans l’est de la RDC, région en proie à des conflits armés depuis plus de deux décennies.

Mary Robinson s’est dit satisfaite de l’adoption de la loi sur l’amnistie au Parlement.

« Je sais que ce n’était pas facile. Mais c’était pour la paix », a-t-elle expliqué.

En RDC, l’ancienne présidente irlandaise doit rencontrer des responsables du gouvernement, les représentants du secteur privé, des partenaires internationaux, des responsables de la communauté des donateurs, ainsi que ceux des organisations de la société civile.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner