Katanga: l’ONG Première Urgence à la rescousse des populations vulnérables de Manono et Pweto

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu lors de la visite des diplomates africains, 24/02/2011.

L’ONG Première Urgence va poursuivre son projet «Réponse Intégrée dans les mouvements des populations dans le Nord du Katanga», destiné à environ 30 000 personnes vulnérables dans quelques zones de santé de territoires de Manono et de Pweto. Ce projet est financé par l’Union européenne, à hauteur d’un million d’euros.

Le projet de l’ONG Première Urgence, entamé en 2013, vise entre autre la lutte contre la malnutrition sévère dans les zones de santé de Kiambi à Manono et de Pweto. 4 700 enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition sévère seront dépistés et pris en charge, a indiqué le chef de mission de cette ONG au Katanga, Gérard Kerrien.

Ce projet permettra également aux vulnérables l’accès facile aux soins de santé primaire, a-t-il poursuivi. Il est prévu la réhabilitation de quelques centres de santés et leur approvisionnement en médicaments. Ainsi, les femmes enceintes et les enfants notamment pourront accéder aux soins gratuitement, selon la même source.

Grâce à de nouveaux financements, de nouvelles activités avaient démarré à Kiambi depuis le 12 février. Elles ciblent les zones sa santé de Mukebo et Kayumba ainsi que certains services de l’hôpital général de référence de Kiambi à Monono, a précisé le chef de mission de Première Urgence au Katanga.

A Pweto, le début du projet est prévu au mois de mars. Il sera exécuté notamment dans la zone de santé de Mwenge. Les secteurs de Kasama et Kizabi seront couverts grâce à une clinique mobile, a poursuivi la même source.

Mais avant cela, selon Gérard Kerrien, l’ONG Première Urgence attend la signature des protocoles avec les médecins chefs des zones de santé concernées.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner