Joseph Kabila promet l’amélioration de la condition de la femme en RDC

Le président Joseph Kabila lançant l’ouverture du deuxième Forum mondial des femmes francophones le 3/3/2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila Kabange a assuré lundi 3 mars que grâce à l’amélioration de la situation sécuritaire dans la partie Est du pays, la condition de la femme congolaise allait également s’améliorer. «Nous sommes engagés à mettre fin à la souffrance de notre peuple et de la femme en particulier», a-t-il déclaré à l’ouverture du deuxième Forum mondial des femmes francophones à Kinshasa.

A propos de la situation de la femme congolaise, Joseph Kabila a évoqué les avancées enregistrées:

«La question du genre a toujours fait l’objet de nos préoccupations, en témoignage notre arsenal juridique qui comprend de nombreux textes qui tendent à améliorer la situation de la femme dans la société congolaise. Les objectifs de la politique du genre sont intégrés dans notre législation et traduits dans notre programme politique».

Le chef de l’Etat a notamment cité la loi qui recommande aux partis politiques de réserver aux femmes le tiers de sièges dans leur quota de représentation au sein des institutions.

Malgré ces avancées, le chef de l’Etat congolais a reconnu que beaucoup reste encore à faire notamment dans les domaines de l’éducation, de la formation ainsi que de la parité (au niveau des responsabilités sociales et politiques).

En outre, il a invité aux participantes à ce forum, venues de 77 pays, à planché sur le respect de la vie, la tolérance, la démocratie et le progrès social qui, selon lui, sont des valeurs humaines que partage la communauté francophone.

Pour Joseph Kabila, «la pratique de ces valeurs concoure au développement auquel la femme est appelée à contribuer activement».

Il a jugé utile que chaque citoyen de l’espace francophone puisse croire à l’émancipation du genre et poursuivre le travail de sensibilisation et de conscientisation du rôle de la contribution de la femme au développement.

«La femme, personnel central de nos familles et première dispensatrice des éléments de la langue et des valeurs qu’elle véhicule. C’est elle, qui par ses diverses qualités, forge nos consciences pendant toute notre existence», a déclaré le président Kabila.

Au sujet de la Francophonie, il a indiqué qu’elle était devenue un instrument efficace de l’entretien de l’amitié, de la solidarité entre les peuples ayant la langue française en partage.

Au cours de ce deuxième Forum mondial des femmes francophones, les femmes vont, pendant deux jours, réfléchir sur leur apport dans le développement de la société. Dans les travaux en atelier débutés ce lundi, les participants au forum des femmes abordent plusieurs thématiques à savoir : Femme et paix, Femme et éducation ainsi que Femme et pouvoir.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (150)
Ebola (63)
FARDC (61)
Beni (32)
FCC (28)
Djugu (28)
Unpc (27)
Ceni (26)
Ituri (26)
Lamuka (24)
Léopards (23)
ADF (22)
Sécurité (22)
Kinshasa (21)
JED (21)