Ituri: plus de 60 détenus confinés dans une cellule au cachot militaire de Rwampara

Des soldats du FARDC devant la prison militaire de Mbandaka en RDC. Ph. www.rnw.nl

Soixante-trois détenus sont confinés dans la cellule exigüe du cachot de la zone opérationnelle de l’armée à Rwampara au Sud-Ouest de Bunia. La police de la Monusco l’a constaté jeudi 27 mars au cours d’une visite dans ce cachot. Le commandant des Forces armées de la RDC (FARDC) en Ituri, le général Fall Sijkabwe, a relevé que de toutes les organisations internationales qui ont visité ce cachot, l’UNPOL était la première à avoir dressé un constat de ce genre. Il a promis de vérifier ces allégations.

La police de la mission onusienne a aussi déploré les conditions de détentions difficiles dans ce cachot.

Trente-cinq militaires et vingt-neuf civils, dont trois femmes et trois mineurs, ainsi que certains miliciens de la Force de la résistante patriotique de l’Ituri (FRPI) sont tous regroupées dans cette cellule exigüe, insalubre car non entretenue et dépourvue de latrines.

Plusieurs détenus sont malades, et certains se trouvent dans un état grave, toujours selon l’UNPOL tel que le sergent major Etumba Mabele qui souffre de diarrhées et de vomissements.

Dans son rapport, cette police a aussi dénoncé certaines irrégularités dans la procédure de détention des prévenus. Le délai de garde a vue de plus de cinquante détenus est largement dépassé. Selon la Police des Nations unies, les documents d’arrestation de nombreux prévenus ne contiennent aucune mention des officiers de police judiciaire qui auraient mené les enquêtes.

Dans son rapport, la police de la Monusco plaide pour le transfert de détenus malades, la séparation de femmes et des mineurs des autres détenus, et le respect des procédures légales pour la détention de ces prévenus.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner