Shabunda: la présence des miliciens Raïa Mutomboki à la base de mouvements des populations

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Différents mouvements de populations ont été observés depuis deux jours à Shabunda dans le Sud-Kivu. Plus de trois cents ménages se sont déplacés vers la localité de Lulingi et plusieurs autres personnes vers Kisasa, à cause de la présence des miliciens Raïa Mutomboki, selon le chef de poste d’encadrement de Lulingi, Henriette Wabaka.

Le chef de poste d’encadrement de Lulingi, Henriette Wabaka, a indiqué que la dernière vague des déplacés est arrivée mardi 2 avril en provenance des villages Mbese et Lumba, à 70 Km à l’Ouest de Shabunda-Centre. Ces déplacés fuient l’intrusion des Raia Mutomboki du groupe Sisawa dans leurs villages. Ces miliciens accusent les déplacés de collaborer avec un mouvement rival dénommé « Alexandre » qu’ils ont récemment affrontés.

Sur place, certaines sources affirment qu’un autre mouvement de populations a été observé à Kisasa dans le groupement Baliga.

Selon le président de la société civile de ce groupement, les habitants fuient la présence des Raia Mutomboki à Kisuka, à plus de 40 Km de Kisasa. Ces miliciens y ont arrêté et torturé vingt personnes avant de les relâcher après le paiement d’une rançon de 80 000 Francs congolais (soit plus de 86 $ US).

L’administrateur du territoire de Shabunda, Daniel Eleko, a demandé aux miliciens de déposer les armes et d’intégrer le processus de démobilisation.

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner