RDC: le général Mwakibolwa dresse un bilan positif de la brigade d’intervention de la Monusco

Le général tanzanien, James Mwakibolwa, commandant de la Brigade d’intervention de la Monusco (Photo Clara Padovan)

Le général tanzanien James Mwakibolwa a terminé son mandat en tant que commandant de la brigade d’intervention de la Monusco. Il l’a fait savoir lundi 14 avril au gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku. L’officier onusien se dit fier du bilan positif de cette force, évoquant notamment la défaite militaire infligée à la rébellion du M23, au terme d’une offensive des FARDC appuyée par la brigade d’intervention. Il doit être remplacé par un autre Tanzanien.

Après avoir passé une année à la tête de cette brigade offensive de la Monusco, le général James Mwakibolwa a déclaré:

«Moi, jai terminé mon mandat. Il y a un autre commandant qui arrive. Ça me réjouit que ce soit un autre Tanzanien. Généralement mon mandat à moi, la Fib/Monusco, mais aussi les FARDC, était premièrement de mettre fin à l’activisme du M23, qui constituait un vrai problème dans l’Est de la RDC. Maintenant, il n’appartient qu’à l’histoire. Moi et mes partenaires en sommes fiers

Le général James Mwakibolwa rentre en Tanzanie avec ses hommes. Un nouveau contingent tanzanien sera déployé, avec un nouveau commandement.

L’officier militaire tanzanien s’est confié sur la défaite du M23 en novembre 2013.

« Le M23 était très expérimenté dans la propagande mais sur le plan militaire, il était le plus faible de tous les groupes armés actifs dans l’Est de la RDC. Et quand nous avons découvert [le secret de] sa force, il nous a été facile de l’extirper», a-t-il révélé, sans autres détails.

Pour d’autres groupes armés encore actifs dans cette partie du pays, a-t-il poursuivi, «l’objectif n’est pas seulement de les battre, mais aussi de les pousser à quitter la brousse et à se rendre

Le contingent tanzanien de la Brigade d’intervention de la Monusco a perdu deux de ses hommes, dont un officier pendant les combats contre le M23, en 2013 dans le territoire de Rutshuru.

La brigade d’intervention de la Monusco a été créée en mars 2013 à la suite de l’adoption de la résolution 2098 du conseil de sécurité de l’Onu. Elle est dotée d’un mandat offensif pour neutraliser les groupes armés dans l’Est de la RDC. Ce mandat a été prorogé d’une année dans le cadre de la résolution 2147 votée fin mars dernier à New York par le Conseil de sécurité des Nations unies.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)