Lac Albert: la pêche illicite entraîne la baisse de la production de poissons

Poissons frais du fleuce Congo

La baisse des poissons dans le Lac Albert en Ituri préoccupe les autorités de la Province Orientale, a affirmé mercredi 16 avril Milton Lonu Lonema, ministre provincial de l’Agriculture, Pêche, Elevage, Développement rural et Environnement en mission à Mahagi Port. Selon lui, les mauvaises pratiques de la pêche sont à la base de cette situation.

Selon Milton Lonu Lonema, il est important de réglementer la pêche pour permettre aux poissons de se multiplier.

«Nous condamnons avec toute l’énergie l’utilisation des filets à mailles prohibées, surtout des moustiquaires qui capturent même de petits poissons», a-t-il indiqué. Selon lui, les pêcheurs recourent également à d’autres pratiques comme des herbes tuent les poissons. Cette pratique contribue également à l’extinction rapide de certaines espèces de poissons.

Par ailleurs, Milton Lonu Lonema a promis aux pêcheurs l’implication de son gouvernement pour la promotion de la pêche dans le Lac Albert.

En janvier dernier, l’ONG des droits de l’Homme Equitas basée à Bunia indiquait que plusieurs espèces de poissons étaient menacées de disparition dans le lac Albert. Selon cette ONG, ce cours d’eau ne compte plus que sept espèces de poissons sur la quarantaine qui y étaient autrefois enregistrées. Equitas attribue cette disparition de poissons à la violation de la réglementation de la pêche dans ce lac.

Une étude de l’ONG internationale Agro Action Allemande mené en 2007 avait révélé qu’environ 50 % d’espèces de poissons dont regorge ce lac avaient disparu.

Interrogé par Radio Okapi en janvier dernier, l’inspecteur de l’Agriculture, Pêche et Elevage du district de l’Ituri, Lokadi Vonda Tabayi, avait aussi dénoncé de mauvaises pratiques de pêche.

Il y a notamment « la pêche au tam-tam, c’est-à-dire les gens tapent le mortier dans l’eau et ça effraie les poissons qui se font capturer. La pêche aux lampes tempête, ils allument les lampes, il y a un afflux d’insectes et tous les petits poissons montent à la surface et ils sont capturés », avait-il expliqué.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner