Une mission d’enquête parlementaire sur le déraillement du train à Kamina

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

L’assemblée nationale a décidé mercredi 23 avril  de mettre sur pied une commission parlementaire «de compassion et vérification», après le déraillement d’un train marchandise de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC) à Kamina au Katanga. Hormis le soutien aux victimes, la mission est chargée d’enquêter sur les causes réelles de ce drame. Le Gouvernement dit aussi avoir diligenter «une enquête technique » sur place.

La décision de l’Assemblée nationale fait suite à une motion d’information présentée à la plénière de ce mercredi par le député Célestin Mbuyu. 

Ce dernier informait alors la représentation nationale sur cet accident ferroviaire survenu lundi dernier loin du pont Katongola, à une soixantaine de kilomètres de Kamina.

L’accident avait coûté la vie à quarante personnes et fait 55 blessés graves, selon les témoignages des reporters de Radio Okapi qui étaient présents sur le lieur du drame.

Mais, un communiqué diffusé mercredi 23 avril par le ministère des Transports et voies de communication « le bilan provisoire donné par la SNCC fait état d’une vingtaine de morts et des dégâts matériels importants.» Le ministère affirme que le bilan définitif sera connu dans les prochains jours à l’issue des enquêtes et missions diligentées à cet effet.

Le secours de la Monusco

Une enquête technique est à pied d’œuvre depuis mercredi matin, conformément à la réglementation en vigueur en RDC. Cette enquête, ajoute la même source, a pour objectifs de déterminer les causes et circonstances précises du déraillement, dégager les responsabilités, dresser le bilan définitif tant au niveau humain que matériel et enfin, proposer les actions et mesures urgentes à prendre.

De sont côté, Martin Kobler, le chef de la Monusco a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des victimes du drame. Il a offert le soutien de la mission onusienne aux autorités dans le cadre des opérations de secours.

«J’ai demandé à nos services d’apporter toute l’assistance nécessaire aux autorités provinciales et à la population», a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC. Dès l’annonce de l’accident, une équipe médicale de la Monusco à Kamina s’est rendue sur les lieux et a administré les premiers secours.

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner