Des militaires sud-soudanais abattent 2 éleveurs Mbororo à Dungu

Enfant Mbororo, gardien du troupeau. Photo marinou.skynetblogs.be

Des soldats de l’armée sud-soudanaise ont abattu entre le 18 et le 22 avril deux éleveurs Mbororo et près d’une trentaine de vaches au cours d’une incursion sur le territoire congolais dans le groupement de Bitima, en territoire de Dungu (Province Orientale). Les habitants de ce groupement appellent le Gouvernement à renforcer la sécurité à la frontière sud-soudanaise. Une mission de la Monusco s’est rendue mercredi 23 avril sur place pour évaluer la situation sociale et sécuritaire.

Des sources concordantes affirment que ces militaires sud-soudanais ont recherché ces éleveurs nomades jusqu’aux localités de Nakutala et Namvulamvula, qui disposent de deux sources d’eau.

Selon des mêmes sources, les Sud-soudanais voulaient punir ces éleveurs qu’ils accusent d’avoir commis des exactions dans leur pays.
Le chef du groupement de Bitima affirme que ces militaires qui parlaient arabe étaient accompagnés de quelques Congolais qui connaissent bien le territoire de Dungu et qui leur servaient de guides.

La Monusco a dépêché, mercredi dans la matinée, une mission dans le groupement de Bitima pour évaluer la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans cette contrée de la Province Orientale.

Les Mbororo, éleveurs nomades venus des pays étrangers à la recherche de pâturages, sont accusés de plusieurs exactions en Province Orientale. En janvier dernier, ils étaient accusés d’avoir incendié des milliers d’hectares pour aménager des espaces pour leurs bêtes dans le territoire d’Ango.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner