Général Ramadhan Abdoul Kimweri, nouveau commandant de la brigade d’intervention de la Monusco

Le Général Ramadhan Abdoul Kimweri, nouveau commandant de la Brigade d’intervention de la Monusco, le 25 avril 2014. © MONUSCO/Sylvain Liechti

«Je suis venu poursuivre la mission commencée par mon prédécesseur. L’objectif majeur de cette mission reste la protection des civiles; et je suis sûr que nous y arriverons en collaboration avec les FARDC », a déclaré vendredi 25 avril à Goma, du nouveau commandant de la brigade d’intervention de la Monusco, le général de brigade Ramadhan Abdoul Kimweri. De nationalité tanzanienne, le général Abdoul Kimweri remplace un autre Tanzanien, le général James Mwakibolwa.

Le général Abdoul Kimweri réaffirme la détermination de la brigade d’intervention de la Monusco de traquer et désarmer toutes les milices qui sèment encore l’insécurité au Nord-Kivu:

«Mon cheval de bataille reste la protection des civils. En outre, c’est confirmé que tous les groupes armés seront désarmés [de force]. Et ceux qui répondent à l’appel vont déposer leurs armes

En réalité, il n’y a rien qui soit facile, a-t-il indiqué, avant d’ajouter : «Nous allons faire le travail qui nous a été donné selon notre expérience et en collaboration avec les FARDC et toutes les autres forces qui sont avec nous ici

Il a fait cette déclaration à l’issue de sa rencontre avec le chef de bureau de la Monusco au Nord-Kivu, Ray Virgilio Torres. S’adressant aux leaders des groupes armés qui écument encore la région, le général Abdoul Kimweri a laissé entendre:

«Que les habitants de Goma qui aiment la paix puisse nous serrer les coudes pour qu’ils soient libres et faire leurs activités sans problème. Aux miliciens, je leur dis que cette vie n’est pas bonne. Je les appelle à adhérer à l’idée de la majorité et sage, en abandonnant cette voie

Agé d’une cinquantaine d’années, cet officier Tanzanien est arrivé à Goma le 15 avril dernier. Il remplace le tout premier commandant de cette brigade, le général James Mwakibolwa, qui a passé une année à la tête de cette brigade.  

Lire aussi sur radiookapi.net :

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires