Goma : 2 structures de la CIRGL éprouvent des difficultés financières

Ntumba Lwaba, secrétaire exécutif de la CIRGL (archives)

Le Mécanisme conjoint de vérification et le Centre conjoint de fusion des renseignements éprouvent des difficultés financières. C’est ce qu’indique le rapport de ces deux structures de la Conférence internationale sur la Région de grands lacs (CIRGL) basées à Goma au Nord-Kivu remis samedi 26 avril à la délégation mixte Monusco-CIRGL.

Le Mécanisme conjoint de vérification réunit les officiers militaires de la CIRGL, alors que le Centre conjoint de fusion des renseignements regroupe les officiers de renseignement des onze pays membres de cette structure de la sous-région. Ces deux structures installées depuis 2012 à Goma, sont chargées de la consolidation de la paix et la sécurité dans les grands lacs.

Ces deux structures devraient entamer des tournées dans la région pour contacter des groupes armés encore actifs dans la région, notamment de rebelles rwandais des FDLR.

Face à ces difficultés financières, le chef de la Monusco, Martin Kobler, dit craindre que cette situation ne s’érige en blocage pour que ces deux équipes atteignent leurs objectifs.

Il estime qu’il est impérieux que ces deux structures disposent des moyens nécessaires pour bien travailler, avant de planifier des opérations militaires.

« La première priorité maintenant c’est de résoudre le problème des FDLR. Mais il faut améliorer l’efficacité. Si on n’a pas d’argent, on ne peut pas [le faire] », a affirmé Martin Kobler.

Le Mécanisme conjoint est financé par les organisations internationales, alors que le Centre de fusion est lui financé par les Etats membres de la CIRGL. Nombreux de ces bailleurs ne s’acquittent presque plus de leurs coitsations.

De son côté, le secrétaire exécutif de la CIRGL, Ntumba Luaba, promet une campagne de mobilisation.

« Nous allons travailler avec la Monusco pour remobiliser au niveau des Etats membres et de la communauté internationale les moyens nécessaires pur rendre très opérationnel le mécanisme conjoint élargi de la CIRGL », a-t-il déclaré.

La résolution 2147 du conseil de sécurité des Nations Unies attribue à la Monusco la tâche de coopérer étroitement avec les deux mécanismes de la CIRGL pour la consolidation de la paix et la stabilité dans la région.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires