Déraillement du train de la SNCC : la société civile et la chefferie opposées sur le bilan

Un train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC)

Plus d’une semaine après le déraillement du train de la Société nationale de chemin de fer (SNCC) près du pont de Katongola à Kamina (Katanga), le bilan de cet accident ferroviaire est toujours controversé. La société civile locale parle de plus de deux cent dix morts, alors que le responsable de la chefferie, Kasongo Nyembo, parle de quatre cent-six décès. Tous ces chiffres ont été avancés vendredi 2 mai devant la commission de l’Assemblée nationale en mission dans cette ville.

La société civile de Kamina parle d’un bilan provisoire de deux cent treize morts et cent quatre-vingt-neuf  blessés.

Mais pour le chef de la chefferie de Kasongo Nyembo, ses services ont participé à l’enterrement de quatre cent-six corps. Il parle également d’une centaine de blessés.

« Que dire de la cambuse qui n’a jamais été ouverte. Il y a beaucoup de morts après les 377 morts qui m’ont été communiqués. Avec les 20 quelques [morts] qu’on a ajoutés. Moi je suis resté avec le chiffre de 406 morts. Le chiffre que je garde aujourd’hui  au niveau de la chefferie », a affirmé Kasongo Nyembo.

Le président de la commission de l’Assemblée nationale, Victor Makwenge, propose à toutes les commissions de travailler ensembles pour harmoniser ces chiffres, afin d’obtenir un bilan définitif fiable.

Pour l’administrateur délégué général de la SNCC, Ilunga Lunkamba, seules les instances compétentes pourrait dresser un bilan définitif. Il dit par contre avoir initié une commission d’enquête pour évaluer les causes de l’accident.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner