Ituri: plus de 500 armes récupérées des mains des civils

Dans un dépôt d’armes à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le gouvernement a récupéré plus de 500 armes de guerre et 4 500 munitions depuis qu’il a lancé l’opération de désarmement volontaire des civils il y a deux mois dans le district de l’Ituri (Province Orientale). Financé à hauteur de plus de 500 000 dollars américains, ce projet vise à collecter plus de 2 500 armes dans les territoires d’Irumu, Djugu et de Mahagi afin de réduire les violences armées dans le district de l’Ituri.

«Bunia est une poudrière parce qu’il y a beaucoup d’armes ici. Comme la population commence à vouloir la culture de la paix, elle se défoule et elle remet des armes», explique le commandant de cette opération, le lieutenant-colonel Kalali.

Le chef de projet Arme légère et petit calibre (ALPC) au PNUD, Paul-Thierry Kalonga a salué l’implication du gouvernement dans la réussite de ce projet:

«Il a été noté une implication du gouvernement national, une appropriation sur terrain des populations civiles qui ont été longuement sensibilisées».

Il a par ailleurs indiqué qu’à travers ce projet le PNUD veut contribuer à la restauration de l’autorité de l’Etat et à la sécurisation des personnes et de leurs biens. Plus de 2 500 armes devraient être collectées au terme de cette opération de désarmement volontaire lancé en mars par le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner