RDC-Rwanda : le maire de Goma préconise la délimitation « claire » des frontières

Soldats rwandais et congolais suivent une escarmouche à la frontière des deux pays où au moins un militaires des FARDC a été tué le 5 novembre 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Le maire de la ville de Goma au Nord-Kivu, Naason Kubuya Ndoole, a invité les gouvernements de la RDC et du Rwanda « à fixer officiellement les frontières » entre ces deux pays. Il a déclaré mercredi 25 juin que cette clarification des frontières permettra de mettre fin aux incidents sécuritaires récurrents dont les populations congolaises sont victimes.

« La question [doit être traitée] au niveau gouvernemental. Nous, les autorités locales, notre rôle est d’interpeller, d’appeler et de solliciter que les gouvernements rwandais et congolais harmonisent les points de vue et venir  fixer les frontières officiellement », a affirmé Naason Kubuya Ndoole.

Il a estimé qu’il s’agit d’un problème complexe auquel on doit vite trouver des solutions « pour finalement savoir comment gérer les relations transfrontalières entre les populations et les forces armées de ces deux pays ».

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, des militaires rwandais ont arrêté 9 pêcheurs congolais sur le lac Kivu au Sud-Kivu. Le même incident s’était produit cinq jours plus tôt au Nord-Kivu. Chaque fois, des militaires de l’armée rwandaise accusent les Congolais de violer les eaux territoriales de leur pays. Ces pêcheurs ont finalement été relâchés lundi et mardi dernier après le paiement d’une amende de 2500 dollars américains.

Le maire Naason Kubuya sollicite l’aide de la Communauté des pays des grands lacs (CPGL) et de la Conférence internationale pour la Région des Grands lacs (CIRGL) pour tracer des limites entre les deux pays.

« La CIRGL accompagnerait  cette démarche pour planter les bornes ou alors fixer des limites physiques naturelles qui pourraient épargner et nos militaires et nos populations du danger », a suggéré le maire.

A ce jour, il est difficile de distinguer la frontalière entre le Rwanda et la RDC. Aucune borne officielle ne délimite les deux pays. Même les limites de la colline prêtent à confusion. Dans la zone neutre ou tampon, des champs sont plantés des deux côtés et des maisons ont été construites. Cette confusion est souvent à la base des incidents entre les deux pays.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner