Ban Ki-moon appelle à une plus grande mobilisation contre la torture

En avant plan au sol, deux adolescents victimes de la torture d’un élément de la Pnc. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

A l’occasion de la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture célébrée le 26 juin de chaque année, le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon appelle à une plus grande mobilisation contre la torture. Il invite les États qui ne l’ont pas encore fait à ratifier la Convention contre la torture, dont le texte a été adopté il y a 30 ans.

« Chaque jour, dans toutes les régions du monde, des femmes, des hommes et des enfants subissent des tortures physiques et des mauvais traitements qui leur sont volontairement infligés à l’instigation d’agents de l’État – ceux-là mêmes qui sont chargés de faire respecter l’état de droit, de protéger les droits de l’homme et de veiller à la sécurité de tous », déplore Ban Ki-moon dans un communiqué.

Le secrétaire général de l’Onu affirme que l’interdiction de la torture est absolue.

Il rappelle que la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants dispose que la torture est illégale, « y compris dans des situations de conflit armé, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, en cas d’instabilité politique ou dans toute autre situation d’urgence ».

Les 155 États qui ont ratifié cette convention se sont engagés à lutter contre l’impunité et à procéder à des enquêtes approfondies, à engager des poursuites et à traduire les responsables en justice.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’Onu remercie les Etats et les donateurs privés qui soutiennent le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture.

Actuellement le long des frontières de la Syrie, indique Ban Ki-moon, ce fonds finance des projets offrant des services essentiels aux victimes de la torture fuyant la violence et les persécutions.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner