RDC : Lambert Mende recommande aux évêques de ne pas violer la constitution

Lambert Mende, Ministre de l’Information, Communications et Médias lors d’une Conférence de Presse à Kinshasa, le 03/01/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, recommande aux évêques de l’Eglise catholique de ne pas violer la Constitution de la République, « en interdisant ce qu’elle [la constitution] autorise ou en autorisant ce qu’elle [la constitution] interdit ». Au cours d’une conférence de presse qu’il a organisée jeudi 3 juillet à Kinshasa, il a indiqué que l’exécutif national désapprouve « un procès d’intention » sur une éventuelle révision de la constitution que lui prête la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) dans son message « Protégeons notre nation » publié mardi dernier à l’occasion du 54e anniversaire de l’indépendance de la Rdc.

Le gouvernement fustige notamment le choix de la Cenco sur le mode de scrutin électoral direct, a affirmé Lambert Mende

« En proclamant urbi et orbi sa désapprobation de tout mode de scrutin qui priverait le souverain primaire de son droit de designer ses gouvernants, la Cenco se lance dans un débat politique où elle donne l’impression de croire, à tort, que les options fondamentales relèvent du dogme », a-t-il ajouté.

Dans son message, la Cenco a invité la population congolaise à tout mettre œuvre pour protéger la nation congolaise, notamment en empêchant toute tentative de révision de l’article 220 de la Constitution.

Pour Lambert Mende, c’est un « procès d’intention» que lui prête la Cenco au sujet de cet article qui limite les matières non révisables de la constitution dont celles portant sur la durée et le nombre de mandats du president de la République. Il l’invite à demeurer une église au milieu du village.

Lambert Mende relève tout de même dans le texte des prélats catholiques un certain nombre de points de vue que partage le gouvernement.

« Il s’agit de l’engagement pris par les évêques catholiques de s’investir dans la sensibilisation de la population pour un processus électoral apaisé et de défendre les options fondamentales de la constitution », a-t-il expliqué.

Il a aussi salué la reconnaissance par les évêques du travail abattu par le gouvernement.

« Nous avons noté que les évêques reconnaissent que le gouvernement travaille à bâtir un Congo plus beau qu’avant, notamment par la maitrise de l’inflation, l’augmentation du taux de croissance », a déclaré Lambert Mende.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner