Kisangani : des hommes armés attaquent un camp militaire à Buye, 3 morts

Centre ville de Kisangani

Une cinquantaine d’hommes armés ont attaqué vendredi dernier le camp militaire de Buye en territoire d’Ango (Province Orientale). Des sources sur place ont indiqué mardi 29 juillet que le bilan de cette attaque a fait trois morts, trois blessés, une personne enlevée et plusieurs biens de valeur emportés. D’autres attribuent cette attaque aux rebelles ougandais de la LRA.

Pendant deux heures, déclare la société civile locale, ces hommes armés ont opéré dans la localité de Buye sans être inquiétés.

Les assaillants ont commencé par attaquer le camp militaire de Buye qui n’hébergeait que quatre militaires et leurs dépendants. Un militaire, sa femme et sa fille de 14 ans sont morts sur place, poursuit la même source.

Ces hommes armés ont ensuite incendié ce camp militaire et ont ensuite pillé cette localité.

L’administrateur du territoire d’Ango, Jean Pierre Mulenge, affirme que les assaillants ont pillé le centre de santé de Buye, démonté l’appareil de radiocommunication et  huit panneaux solaires. Du matériel qui permettait aux habitants de Buye de communiquer avec l’extérieur.

Plusieurs habitations, greniers et boutiques, souligne la même source, ont aussi été victimes de cette attaque. Les appareils électroménagers, produits agricoles, bétails, volailles ainsi que les marchandises de vente ont été emportés.

Après cette attaque, le commandant des Forces armées de la (RDC) à Ango a promis de renforcer les effectifs militaires de la localité de Buye avant de déployer d’autres éléments militaires dans les localités voisines de Osi et de Samoungou pour la traque de ce groupe armé.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner