Révision constitutionnelle en RDC: l’opposition adresse un memo à Barack Obama

Lisanga Bonganga. Radio Okapi/ John Bompengo

Le Front populaire contre la révision de la constitution et pour les élections crédibles en RDC a déposé lundi 4  août un mémo à l’ambassade des Etats Unis à Kinshasa. L’Objectif est d’attirer l’attention du président américain, Barack Obama,  sur la probable révision de la constitution de la RDC au moment où ce dernier réunit,  à Washington, quarante présidents africains au cours du sommet USA – Afrique.

Lisanga Bonganga, coordonateur de cette plate-forme de l’opposition, dénonce des manœuvres de la majorité au pouvoir tendant à modifier la constitution :

«Nous savons que nos amis de la majorité [font tout] pour qu’il y’ait révision et même changement de la constitution. Là, nous disons ‘Non’. Et quand nous disons ‘Non’, c’est nous le peuple congolais. Parce qu’ils avaient révisé la constitution tout juste avant les élections de 2011. Ils veulent le faire maintenant. Nous avons expliqué pourquoi nous sommes contre : c’est parce qu’il n’y a pas opportunité

La controverse sur la révision constitutionnelle porte particulièrement sur l’article 220, qui interdit notamment à Joseph Kabila – au pouvoir depuis 2001 – de briguer un troisième mandat. L’opposition refuse qu’on touche cet «article verrouillé» de la constitution. Alors que la majorité estime que cette disposition peut être modifiée par voie référendaire.

Le dépôt du mémo du Front populaire contre la révision constitutionnelle et pour les élections crédibles en RDC est intervenu au moment où une frange de la même opposition tenait un meeting populaire Place Sainte Thérèse de Kinshasa, à N’djili. Les orateurs ont réaffirmé leur opposition à la révision constitutionnelle, avant d’appeler Joseph Kabila  à un dialogue inclusif –conformément à l’accord-cadre d’Addis-Abeba – d’ici la fin du mois d’octobre, afin «d’organiser son départ en douceur».

Pour Jean-Pierre Lisanga, l’opposition n’y va pas en ordre dispersée. «Nous sommes en train de [mener] le même combat. L’essentiel est que nous avons le même objectif stratégique», a-t-il soutenu.

Le Front populaire contre la révision constitutionnelle et pour les élections crédibles en RDC a été lancé vendredi 11 juillet dernier à Kinshasa par certains leaders de l’opposition. Me Gérard Kamanda wa Kamanda en est le modérateur, Oscar Lungembo le rapporteur et Baudouin Idambito Bakaato le coordonateur national adjoint en charge du pool politique, sécurité et décentralisation.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner