Province Orientale : verdict attendu dans le procès de l’ancien chef milicien Yves Kawa

Tribunal militaire de Matadi siégeant en chambre foraine.

Le verdict dans le procès de l’ancien chef milicien Yves Kawa Panga Mandro est attendu mercredi 13 août à Kisangani, en Province Orientale. L’ancien chef milicien avait été condamné à perpétuité au premier degré, en 2006, par le tribunal de grande instance de Bunia, notamment pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Au terme d’une audience publique à Bunia, la Cour militaire de la Province Orientale devrait rendre le verdict au deuxième degré.

Yves Kawa Panga Mandro est né à Bunia, en Ituri, en 1973. Il fut membre de l’Union des patriotes Congolais de Thomas Lubanga, avant de créer son propre mouvement armé en février 2003.

A l’instar d’autres mouvements armés de l’Ituri, tel l’UPC, le FRPI ou le FNI, son mouvement dénommé « Parti pour l’Unité et la sauvegarde de l’Intégrité du Congo », PUSIC avait été également soutenu par l’Ouganda.

En 2003, malgré la signature d’un accord de cessez-le-feu à Dar-es-Salam, en Tanzanie, entre les membres du Front pour l’Intégration et la paix en Ituri, dont le PUSIC faisait partie, et le Gouvernement congolais, les hostilités s’étaient poursuivies en Ituri.

Arrêté, il sera jugé par le tribunal de grande instance de Bunia qui le condamnera en janvier 2006 à perpétuité.

Il sera transféré par la suite à Kinshasa, où il restera 5 ans dans la prison de Makala, avant d’être renvoyé à Kisangani où il est détenu à la prison centrale.

La cour militaire le poursuit pour plusieurs griefs, notamment coups et blessures volontaires, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel, détention d’armes de guerre, crime contre l’humanité et crime de guerre.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Ituri : l’ancien chef milicien Yves Kawa attend depuis 5 ans un nouveau procès

Bunia : Yves Kawa transféré à Kinshasa

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner