Isangi: 2 morts dans une série de naufrages sur le fleuve Congo

Des baleinières accostées au port Baramoto en attendant le chargement ce 06/09/2010 à Kinshasa le long du fleuve Congo

Deux personnes sont mortes et plus de 30 tonnes de marchandises englouties dans l’eau au cours d’une série de trois naufrages des baleinières et hors-bords survenus sur le fleuve Congo sur axe Basoko – Isangi – Kisangani en une semaine. L’union des organisations des producteurs agricoles des territoires d’Isangi et Basoko l’a annoncé mardi 2 septembre matin, déplorant l’impact négatif des accidents de navigation sur l’économie locale.

Les accidents de baleinière et des pirogues de transport des marchandises sont devenus monnaie courante sur l’axe Basoko- Isangi-Kisangani.

L’union des producteurs agricoles dit avoir enregistré, ces trois derniers mois, plus de dix accidents des baleinières et même des pirogues à rame. Ils ont occasionné la perte de plusieurs dizaines de tonnes des produits agricoles des paysans.

Selon la même source, en plus des pertes en vies humaines, ces accidents constituent un véritable handicap pour l’économie des paysans. D’après Franck Bolimo, président de l’une des organisations locales, les paysans perdent tous leurs revenus des champs, de pêche et d’élevage lors de ces accidents.

Il cite plus de 10 tonnes de poissons, riz, porc et autres marchandises engloutis dans l’eau, il y a une semaine, lors d’un accident de baleinière survenu au village Yawenda, à environ 100 Km à l’ouest de Kisangani.

Lire aussi: Isangi: 20 morts recensés dans les naufrages de baleinières en 2013, selon la société civile locale

Pour  ces organisations, ces marchandises aident les paysans à répondre aux problèmes de santé, mais aussi à scolariser leurs enfants.

Plusieurs commerçants se plaignent également d’avoir perdu leurs petits capitaux.

Pour le service de l’économie d’Isangi, il faut un travail sérieux de contrôle de l’état des embarcations en circulation. Le commissariat fluvial d’Isagi affirme avoir déjà commencé ce travail depuis le début de cette année, avec pour résultat: deux baleinières interdites de navigation.

A lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner