La Monusco et les FARDC envisagent une opération militaire contre la FRPI de Cobra Matata

Le général Jean-Claude Kifwa, commandant de la 9ème région militaire (province Orientale). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La Monusco et les FARDC ont opté pour une action militaire conjointe afin de neutraliser le chef milicien Cobra Matata et son groupe armé la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) dans la collectivité de Walendu-Bindi. Le général Fal Sikabwé, commandant de la zone opérationnelle des FARDC en Ituri, et Martin Kobler, le Chef de la Monusco, l’ont annoncé mercredi 3 septembre. Cobra Matata dit être au courant de ces intentions de guerre et promet de se battre.

L’option de frapper militairement Cobra Matata et ses hommes est prise pendant qu’un processus de paix pour la reddition pacifique des miliciens est pilotée depuis près de deux semaines par Alexandre Peke Kaliaki, chef coutumier de Walendu Bindi.

Le général Fal Sikabwé accuse Cobra Matata d’avoir boycotté le 30 août dernier un rendez-vous de pourparlers entre lui et le général Delphin Kahimbi, délégué de l’Etat-major général des FARDC.

D’où l’option militaire, annoncée à Radio Okapi par le commandant des FARDC en Ituri mercredi et réaffirmée par Matin Kobler au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies. Le général Fal Sikabwé confirme que les positions de la FRPI seront conjointement attaquées par les forces loyalistes et la Monusco, sans donner de date fixe.

Lire aussi: Ituri : la Monusco annonce des frappes ciblées contre les rebelles de FRPI

Le chef coutumier de Walendu Bindi demande pour sa part à l’armée congolaise et la Monusco de retarder leur action et lui donner une dernière chance pour la paix. Il espère obtenir la reddition des miliciens sans effusion de sang, le 10 septembre.

De son côté, Cobra Matata déclare être au courant des mouvements des troupes de la coalition militaire congolaise et de la Monusco vers la zone qu’il contrôle. Il réitère son adhésion au processus amorcé par le chef coutumier de Walendu Bindi. Mais il promet de riposter à toute attaque.

Concernant un éventuel mouvement de troupes dans cette zone comme l’affirme le chef milicien Cobra Matata, aucune autre source indépendante ne le confirme à Radio Okapi.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires