Nord-Kivu: des ONG déplorent les exactions des Maï-Maï Cheka à Lubero

Jeunes homme armées dans le Nord-Kivu.

La société civile du territoire de Lubero condamne les exactions que les miliciens de Nduma défense of  Congo de Cheka ont commises, mercredi 17 septembre, contre la population civile, à Bunyatenge, en territoire de Lubero, (plus de 25O Km au Nord-Ouest  de Goma).

Cette structure accuse les hommes de Cheka d’avoir notamment abattu un enfant et pillé une centaine de magasins lors de leur incursion dans la localité de Bunyatenge.

D’après la société civile, plusieurs dizaines de personnes sont également pris en otage par ces miliciens et d’autres ont abandonné leurs habitations pour trouver refuge à une dizaine de kilomètres de leurs localités d’origine notamment à Kasuwo, Kaheri et Mbwavingo.

Lire aussi: Nord-Kivu: une nouvelle attaque des Maï-Maï Cheka fait un mort à Lubero

Le  président de la société civile de Lubero, Joseph Malikidogo, a déploré l’activisme des groupes armés dans les territoires de Lubero et de Walikale qui, selon lui, constitue une menace grave contre la population.

Il a invité le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour stabiliser ces  territoires et libérer la population de cette barbarie :

«La population qui retourne progressivement dans son milieu d’origine est à nouveau en débandade. Le gouvernement doit vite intervenir devant cette situation de barbarie qui continue d’endeuiller et de nuire à la population des territoires de Lubero et Walikale».

Joseph Malikidogo pense que le gouvernement n’attend que les morts d’hommes et les forfaits tels que ceux commis à Bunyatenge, Bukonde, Kabingu et à Ngara avant d’intervenir.

«Nous avons tant dénoncé les menaces des groupes armés contre les populations civiles dans les deux territoires malheureusement aucune mesure de protection n’a été aménagée. La Monusco qui a déclaré, il y a peu, avoir réduit la capacité de nuisance de Cheka et d’autres milices de la région devrait s’amender face à ces atrocités», a-t-il dénoncé.

Les hommes de Cheka avaient investi les localités de Bunyatenge et Bukonde avant de se retirer sans combats dans la matinée du mercredi dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner