Sud-Kivu : un chef de la milice Raïa Mutomboki tué aux combats

Un milicien dans l’Est de la RDC.

Paul Ngumbi Wangozi alias Sisawa, un des leaders de la milice Raïa Mutomboki a été tué lundi dernier lors des affrontements avec l’armée à Tchombi au Nord de Shabunda centre (Sud-Kivu). Les FARDC et ses proches ont annoncé et confirmé sa mort vendredi 20 septembre. Selon ces sources, Sisawa a été blessé par balle dimanche en a succombé faute de soins. Il a même déjà été enterré depuis mardi à Musomo.

Paul Ngumbi Wangozi est un des chefs de la milice Raïa Mutomboki très connu dans le territoire de Shabunda. Il est né  à Tchombi  au Nord de Shabunda le 31 juin 1967. Il a fait ses études secondaires dans une école de la place sans pouvoir les achever.

De 1996 à 2003, il se fait recruter dans le groupe Maï-Maï du général Padiri avec le grade de sous-lieutenant.

En 2004, il intègre les FARDC et fait partie de la 104e brigade du colonel Chibalonza. L’année d’après, il s’est fait démobiliser mais est resté dans Shabunda.

A la fin 2011, il rallie la milice Raïa Mutomboki de Jean Musumbu par l’intermédiaire de Charlequin, un autre célbre chef du même groupe armé opérant à Shabunda.

Ce mouvement avait comme objectif de traquer les rebelles rwandais des FDLR nombreux dans la région à cette époque. Très vite, Sisawa va créer une autre aile de Raïa Mutomboki avec une centaine d’hommes pour opérer à Tchombi. Son bastion et à Biangama où il reçoit l’appui des membres de sa communauté.

L’armée régulière l’avait toujours accusé d’avoir commis des exactions dans cette région et des pillages autour et dans de nombreux carrés miniers qu’il contrôlait jusqu’à sa mort.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner