Ebola: la Monusco a érigé un camp pour le personnel soignant à Lokolia

De gauche à droite: le ministre de la Santé publique, Felix Kabange Numbi et la directrice générale adjointe de UNICEF, Madame Geeta Rao Gupta visitant des échantillons de kits familiaux le 31/05/2013 à Kinshasa, lors de la cérémonie de lancement officiel du cadre d’accélération de la réduction de la mortalité de la mère et de l’enfant en RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les ingénieurs de la Monusco ont construit un camp de huit tentes en bâches pour le personnel soignant les malades d’Ebola, dans la localité de Lokolia, à près de 60 km du chef-lieu du territoire de Boende (Equateur). Environ 50 membres du personnel de l’OMS, du Pam et de l’Ordre de médecins congolais vont occuper ce camp dont les maisons en bâche sont équipées de lits des campagnes et des toilettes. Ce dispositif logistique leur permettra d’intervenir plus efficacement dans la lutte contre le virus d’Ebola déclaré à Djera dans le territoire de Boende.

Environ 41 personnes sont décédées d’Ebola sur les 68 cas enregistrés depuis le mois d’aout dernier à Djera.
Le chef d’équipe qui dirige les travaux a indiqué que le gouvernement congolais et le Pam singeront un document à la remise de l’ouvrage pour en assurer la maintenance.
Pour l’instant, la situation est calme à Bonde, où la population ne se préoccupe pas de l’épidémie qu’elle considère d’ailleurs d’«inexistante». Les médecins sur place se saluent sans se toucher et puis chacun prend le soin de laver ses mains avec le chlore ou le savon.

Lire aussi: Ebola: l’UNHAS facilite le transport des médicaments et médecins à Boende

L’idée de construire ce camp fait partie de stratégies du Conseil de sécurité qui avait annoncé le 18 septembre à New York, de mettre en place une mission sanitaire d’urgence des Nations unies pour stopper l’épidémie d’Ebola.

Cette mission internationale dénommée «Mission des Nations Unies pour la lutte contre Ebola »,  aura cinq priorités :
  • stopper l’épidémie
  • traiter les personnes infectées
  • assurer les services essentiels
  • préserver la stabilité
  • prévenir de nouvelles flambées épidémiques
L’épidémie d’Ebola affecte principalement trois pays de l’Afrique de l’Ouest (Libéria, Sierra Léone et Guinée) où l’épidémie a déjà fait plus de 2 600 morts. Le virus d’une souche différente frappe également l’Equateur, dans le Nord de la RDC, où on a enregistré 41 morts.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner