Nord-Kivu : 54 jeunes échappent à un recrutement dans un groupe armé

Des déplacés fuyant la cité de Rutshuru-centre après sa chute entre les mains des rebelles du M23, le 8 Juillet 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Les services de sécurité ont présenté jeudi 8 octobre à Goma, Nord-Kivu, 54 jeunes qui ont échappé à un recrutement par d’anciens membres de l’ex M23. Ces jeunes voyageaient sans documents légaux en Ouganda, dans un bus, en compagnie de deux anciens membres de l’ancienne rébellion, qui n’ont pas encore bénéficié de l’amnistie. Ils ont été arrêtés par les forces de sécurité ougandaises, qui les ont remises mardi dernier à leurs homologues congolais.

Ces personnes, dont l’âge varie entre 13 et 40 ans, sont originaires des groupements de Jomba et Butanza, dans la chefferie de Bwisa, territoire de Rusthuru.

Elles affirment avoir été contactées par deux recruteurs, l’un Congolais et l’autre Ougandais, pour aller travailler dans des plantations en Ouganda.

Parmi elles, deux ex éléments M23 qui n’ont pas encore bénéficié de l’amnistie.

Ayant traversé la frontière sans documents légaux, les voyageurs, toutes embarquées dans un même bus, ont été arrêtées par la sécurité ougandaise, qui les a retournés en RDC.

«Estimez-vous heureux, car ce ne sont pas les champs qui vous attendaient là où on vous emmenait», leur a dit le gouverneur intérimaire Me Feller Lutaishirwa au cours de leur présentation jeudi.

Il en a profité pour mettre les jeunes de Rutshuru en garde face aux recruteurs des groupes armés qui se cachent derrière des propositions de travail et de voyage.

Me Lutaishirwa a en outre salué la coopération des services de sécurité ougandais qui ont facilité ce travail.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires