Départ de Scott Campbell: Zeid Ra'ad condamne la décision de Kinshasa

Scott Campbell, directeur Bureau Conjoint des Nations-unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH), lors de la conférence de l’Onu a Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le Haut commissaire aux droits de l’homme des Nations unies, Zeid Ra’ad Al Hussein, condamne la décision du gouvernement congolais qui a demandé au chef du bureau conjoint des nations unies pour les droits de l’homme, Scott Campbell, de quitter la RDC. Ce dernier est déclaré par le gouvernement « persona non grata » depuis la publication de son rapport sur les exécutions sommaires et les disparitions forcées commises par les forces de l’ordre lors de l’opération « Likofi » contre le banditisme à Kinshasa.

«Non seulement a-t-on demandé à Scott Campbell, mon très expérimenté et respecté représentant en RDC, de partir mais, ces derniers jours, deux autres membres du personnel travaillant dans son équipe ont été sérieusement menacés. C’est inacceptable », a déclaré Zeid Ra’ad Al Hussein.

Pour le Haut commissaire aux droits de l’homme, « le rapport [sur l’opération Likofi, ndlr] a été publié conjointement par la Monusco et son bureau ».

« Le fait que le travail du bureau, mandaté par le Conseil de sécurité, conduit à ces actes de représailles est un développement très inquiétant », a regretté le Haut commissaire aux droits de l’homme.

Zeid Ra’ad Al Hussein a exhorté le gouvernement à reconsidérer sa décision au sujet de Scott Campbell, à enquêter sur les menaces et intimidations continues subies par les autres membres du personnel des droits de l’homme des Nations unies et à traduire en justice les responsables.

« Au travers de ces actes de représailles, les autorités congolaises risquent de mettre en péril des années d’efforts du personnel des droits de l’homme de l’ONU », a-t-il fait savoir, indiquant se joindre entièrement au chef de la Monusco pour supporter ses conclusions et recommandations.

Dans un communiqué publié le week-end dernier, le chef de la Monusco, Martin Kobler s’était dit profondément perturbé par la demande du gouvernement congolais requérant le départ de Scott Campbell. Il avait demandé au gouvernement congolais de reconsidérer sa décision.

Selon des responsables de la Monusco, Scott Campbell a quitté la RDC depuis le vendredi pour ses vacances.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner