RDC : un nouvel officier militaire accusé de complicité dans l’assassinat de Mamadou Ndala

Le véhicule 4X4 qui transportait le colonel Mamadou Ndala en plein feu non loin de l’aéroport de Beni, le 2 janvier 2014.

La Cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu a auditionné mardi 21 octobre à Beni deux nouveaux officiers de l’armée dans le procès de l’assassinat du colonel Mamadou Ndala. Les colonels Kamuleta Joker et Birotso Nzanzu Kosi ont comparu respectivement en qualité de prévenu et de témoin. Le second a été arrêté après la déposition du premier. Il est accusé de complicité dans l’assassinat de l’ancien commandant du 42e Bataillon des commandos FARDC.

Dans sa déposition, le colonel Kamuleta Joker a déclaré à la Cour que son épouse travaillait depuis plusieurs jours pour le compte des rebelles ougandais de l’ADF dans la brousse du territoire de Beni quand Mamadou Ndala a été assassiné.

Il a indiqué que c’est le véhicule du colonel Birotso Nzanzu Kosi qui avait facilité le transport de son épouse vers l’une des bases des rebelles ougandais.

Après cette déclaration, le ministère public a ordonné l’arrestation et la prévention du colonel Birotso.

Selon le général-major Timothée Munkutu de la Cour militaire, l’officier arrêté qui travaillait pour le département de la sécurité des frontières est désormais poursuivi pour « participation à un mouvement insurrectionnel et complicité dans l’assassinat du Colonel Mamadou Ndala ».

Les audiences du procès sur l’assassinat de Mamadou Ndala ont repris mardi après quelques jours de suspension.

Des sources judiciaires rapportent que la situation sécuritaire qui a prévalu ces derniers jours à Beni ne permettait pas le bon déroulement de ces audiences foraines. Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées dans ce territoire ces derniers jours. Des tueries attribuées aux rebelles ougandais des ADF.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner