Katanga: 9 morts dans un éboulement de terre à Kolwezi

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Neuf creuseurs artisanaux sont morts dans un éboulement de terre survenu, dans la nuit de samedi 8 novembre, dans la carrière Mashamba à Kolwezi, ville située à 300  km de Lubumbashi (Katanga). Les corps des victimes sont conservés à la morgue de l’hôpital générale de référence de Mwangeji de Kolwezi.

L’éboulement s’est produit sous la pluie au moment où les creuseurs chercher des minerais dans les galeries souterraines.
Selon des sources concordantes, cet accident a été provoqué par l’abondance des eaux des pluies. L’un des creuseurs sorti des galeries au début de la pluie a eu la vie sauve. Après l’éboulement, le rescapé n’a pas été en mesure de reconnaître l’emplacement exact des puits où travaillaient ses collègues.

Lire aussi: Kolwezi: les creuseurs artisanaux sommés d’arrêter l’exploitation minière à Kasulo

La carrière minière Mashamba de Kolwezi appartient à l’entreprise minière Kamoto Copper Company (KCC) qui vient de renforcer la sécurité au niveau de la carrière pour empêcher l’accès aux clandestins.

Cet accident porte à une trentaine le nombre de creuseurs décédés à la suite des éboulements, en l’espace de trois mois  dans le territoire de Kolwezi (Katanga).
Le responsable de Saescam, un service public qui encadre les creuseurs artisanaux, déplore le fait que sur place de centaines de creuseurs continuent à s’introduire clandestinement dans des concessions privées.
Il estime que pour réduire le risque de ces accidents, il faut sensibiliser les creuseurs clandestins. Ces derniers devraient renoncer à exploiter des sites miniers qui n’offrent aucune garantie sécuritaire.
En septembre dernier, l’ONG La Linapedho avait attiré, sans succès, l’attention des autorités locales sur la répétition de ces accidents.​

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner