Crise humanitaire au Katanga : le HCR dénombre près de 600 000 déplacés internes

Des déplacés de guerre à l’EST de la RDCongo . (droits tiers).

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) se dit préoccupé de la «catastrophe humanitaire» qui sévit au Katanga». Dans son rapport publié mardi 18 novembre, l’agence onusienne dénombre près de 600 000 déplacés internes dans cette province, dont 71 000 seulement sont pris en charge. Depuis Genève, les responsables du HCR appellent les autorités congolaises et la Monusco à redoubler d’efforts pour mettre fin à la violence dans les régions du triangle de la mort.

Selon le HCR, plus de 1 700 incidents ont été enregistrés dans les territoires de Kalemie, Manono, Mitwaba et Pweto, le triangle de la mort du nord du Katanga.

Parmi ces incidents, des pillages, des actes de torture, des travaux forcés et des violences sexuelles.

La même source craint que ces incidents soient considérablement plus élevés, puisque l’insécurité et les difficultés logistiques empêchent les humanitaires d’accéder à ces zones.

Selon le porte-parole du HCR, la violence sexuelle demeure un grave problème : plus de 1 500 personnes en ont été victimes entre janvier et octobre 2014.

Les conflits inter-communautaires signalés entre bantus et pygmées ont aussi causé des milliers de déplacés.

Pour, l’agence onusienne, l’autorité civile congolaise doit nécessairement renforcer sa présence dans les zones touchées afin de favoriser une solution pacifique à ce genre de conflit.

Le HCR appelle en outre la Monusco à renforcer sa présence dans le nord du Katanga afin de mieux protéger la population civile et de prévenir d’autres violations des droits de l’homme.

En réaction, la mission de l’Onu a annoncé un prochain déploiement, à Mitwaba, d’une base d’opération temporaire.​

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires