L'anarchie des conducteurs insécurise les routes à Kinshasa

Boulevard du 30 juin

L’anarchie observée sur les routes de Kinshasa pose un sérieux problème de sécurité. D’une part, dans un flagrant laisser-aller, les conducteurs de transports en commun violent impunément le code de la route, mettant ainsi en danger les autres usagers de la route. D’autre part, ce sont les cortèges des officiels qui, au lieu de prêcher par l’exemple, se conduisent en véritables hors la loi.

Sur les boulevards Lumumba et du 30 juin, par exemple, plusieurs conducteur brûlent systématiquement les feux de signalisation et ne ralentissent pas au niveau des passages piétons.

Les routes à sens unique sont violées, les chauffeurs changent brusquement de bandes et font des excès de vitesse une règle de conduite, occasionnant ainsi plusieurs accidents mortels sur ces routes.

De même, les arrêts et stationnements sur la chaussée qui occasionnent régulièrement des embouteillages sur plusieurs carrefours, dont les Ronds-points Ngaba, Moulaert, UPN, ou encore pompage.

Plus grave encore, la plupart des chauffeurs à Kinshasa conduisent sans permis de conduire et sans avoir été dans une auto-école, a commenté un observateur.

Pour lui, c’est toute la société qui est indisciplinée, lorsque même les cortèges des autorités sont les sujets de ces violations du code de la route :

«Tout le monde se croit au-dessus de la loi. Si on est un bon responsable public, la meilleure des choses à faire c’est de quitter son domicile à temps pour ne pas se mettre en porte à faux avec la loi. On le voit en France ou ailleurs, quand un ministre grille le feu rouge ou fait un dépassement de vitesse, il est aussitôt verbalisé. Mais ici, non. Nos responsables politiques ou administratifs se permettent n’importe quoi. Et c’est dommage».​

Six morts et une dizaine de blessés ont été enregistrés mercredi 17 septembre dans deux accidents de circulation sur la route nationale n°1 comprise sur le tronçon Kinshasa-Bandundu.

Les motos et les pousse-pousse ajoutent encore, par leur totale ignorance, à ce désordre routier.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Que faire pour améliorer la sécurité routière en RDC ?

Nord-Kivu: 11 morts dans un accident de circulation à Kitovo

Deux accidents de circulation font six morts sur la nationale n°1

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires