Beni : l’opération «Sokola 1» n’a jamais été suspendue, selon le général Muhindo

Un campement des FARDC à Kibati Goma, au Nord-Kivu.

L’opération « Sokola 1 » débutée en janvier dernier n’a jamais été suspendue. Elle vient d’être accélérée et généralisée dans toute la région, a indiqué jeudi 27 novembre le commandant du secteur opérationnel des FARDC dans le grand Nord, le général Muhindo Akili, alias Mundos. Cette opération a été lancée contre les rebelles ougandais de l’ADF.

Le commandant de l’opération Sokola a affirmé que cette opération consiste à faire des bouclages dans les localités et des quartiers, des ratissages et des fouilles, sécuriser la population, localiser et identifier l’ennemi afin de mettre fin aux massacres et violences qui sont commises contre les civils.

Les rebelles de l’ADF sont accusés d’avoir tué environ deux cents civils dans le territoire de Beni entre octobre et novembre, selon le bilan officiel.

Au regard de ces attaques récurrentes des présumés rebelles de l’ADF contre les populations civiles de Beni depuis quelques semaines, les Forces armées de la RDC ont décidé d’accentuer les opérations dans cette région, a précisé le général Muhindo Akili.

Il a ajouté que les objectifs principaux est d’ abord la sécurisation des populations, ensuite consolider les acquis notamment les anciennes positions reprises aux rebelles. Il s’agit aussi de neutraliser les noyaux de l’ennemi qui sont toujours actifs, selon ce responsable de l’armée.

L’accélération et la généralisation de cette opération a également pour but de barrer la route à toute éventuelle gestation ou création d’une nouvelle rébellion ou groupe armé dans la région de Beni.

Pour le général Muhindo, la particularité dans ces opérations est que l’ennemi est invisible et il adopte une tactique de guérilla et du terrorisme, raison pour la quelle les FARDC s’adaptent et riposte à cette réalité.

A en croire le général Muhindo, commandant de Sokola 1, cette opération porte déjà des résultats tangibles.

Il a notamment épinglé la récupération de plusieurs armes ainsi que l’arrestation d’une centaine de personnes, citant des militaires et des civils.

Pour leur part, les populations du territoire de Beni, se réjouissent de cette relance des opérations militaires qu’elles espèrent rétablir la sécurité afin de leur permettre de regagner leur domicile.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner