RDC: l’Assemblée nationale adopte la loi fixant les limites de nouvelles provinces

Vue de l’Assemblée nationale congolaise lors d’une assemblée plénière, le 06/01/2015 au palais du peuple à Kinshasa, siège du parlement. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les députés ont adopté, vendredi 9 janvier, la loi fixant les limites des provinces dans sa globalité. Selon cette nouvelle loi, la RDC doit compter vingt-cinq provinces plus la ville de Kinshasa. Cette disposition prévue dans la constitution de 2006 n’a jamais été appliquée.

Les dernières discussions des députés tournaient autour de la détermination du chef-lieu de la future province du Sankuru et de l’appartenance du territoire de Kolwezi. Lusambo a été retenu comme chef-lieu du Sankuru alors que Kolwezi fera partie de la province de Lualaba.

A (re)Lire: Découpage territorial: les députés divisés sur les cas de Kolwezi et Sankuru

Le député Mayo Mambeke, président de la commission Aménagement du territoire, salue l’adoption de cette loi qui « nous a pris 4 sessions ordinaires et cette session extraordinaire ».

« Nous avons pris l’option de la décentralisation, l’option de rapprocher le gouvernant du gouverné. Et cette loi vient justement consacrer cette option-là. Nous devons travailler, construire pour promouvoir le développement de notre pays dans son ensemble », explique-t-il.

Le député rejette l’idée d’une division qui résulterait la création de nouvelles provinces.

« Les provinces n’établissent pas les divisons entre Congolais. Les provinces, c’est pour permettre une bonne gestion du pays. Il ne faut pas que les uns et les autres aient peur de ceci ou de cela », indique Mayo Mambeke.

Le découpage territorial qui doit résulter de la mise en œuvre de cette loi suscite en effet quelques remous au sein de la classe politique.

Le président de l’assemblée provinciale du Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, a déclaré le 31 décembre dernier que ce découpage territorial était boudé par les Katangais.

Il a soutenu qu’il était difficile à l’heure actuelle de parler d’un quelconque découpage  de sa province, compte tenu des sensibilités sociales et politiques.

L’article 2 de la constitution dispose que la République démocratique du Congo est composée de la ville de Kinshasa et de 25 provinces dotées de la personnalité juridique:

«Bas-Uele, Equateur, Haut-Lomami, Haut-Katanga, Haut-Uele, Ituri, Kasai, Kasaï Oriental, Kongo central, Kwango, Kwilu, Lomami, Lualaba, Kasaï Central, Mai-Ndombe, Maniema, Mongala, Nord-Kivu, Nord-Ubangi, Sankuru, Sud-Kivu, Sud-Ubangi, Tanganyika, Tshopo, Tshuapa.»

Au regard de cette disposition, le Katanga devrait donner naissance à quatre nouvelles provinces :

  • Haut-Lomami
  • Haut-Katanga
  • Lualaba
  • Tanganyika

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner