Kinshasa: les activités reprennent progressivement après 3 jours de manifestations

Scène de vie au rond point Victoire le 20/01/2015 à Kinshasa après les démonstrations des manifestants contre l’adoption de la loi électorale au parlement. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Les activités reprennent peu à peu dans la ville de Kinshasa après trois jours de manifestations qui ont quelque fois dégénéré en émeutes. Plusieurs marchés, commerces et stations-services ont rouvert. La présence des policiers et militaires est toujours signalée dans plusieurs coins de la capitale congolaise.

La reprise progressive des activités à Kinshasa se ressent notamment dans la circulation. Le reporter de Radio Okapi qui a sillonné plusieurs artères de la ville dans la matinée a même constaté des embouteillages à certains endroits notamment autour de la place Victoire, à Koweït et sur l’avenue Kasa-Vubu entre l’avenue du Commerce et Rwakadingi.

Dans les principaux marchés de Kinshasa, les activités ont également repris. Au Grand marché, à Somba Zigida, à Gambela et au marché de la Liberté à Masina, les commerçants ont repris leurs habitudes. Ces marchés étaient désertés ces trois derniers jours à la suite des manifestations organisées à Kinshasa contre le projet de loi électorale actuellement en discussion au Parlement.

Les messageries financières sont à nouveau assiégées par des clients.

Malgré cette reprise des activités dans la ville, la plupart des parents n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école. De nombreuses écoles n’ont pas rouvert.

« La tranquillité n’y est pas. On a peur de les envoyer à l’école », confie un parent.

Des policiers et militaires sont déployés à plusieurs endroits de la ville notamment sur le boulevard Triomphal, aux abords du siège du Parlement, dont l’accès est toujours fermé, la place Victoire, la maison communale de Ngaba et l’entrée du marché de Liberté.​µ

Une manifestation des étudiants empêchée

La situation a été relativement calme cet avant-midi à l’Université de Kinshasa. Selon des témoignages recueillis sur place, une tentative des étudiants de descendre dans la rue a été empêchée par un déploiement des policiers et militaires au complexe scolaire Mont Amba.

« Quand ils voulaient encore manifester le matin, il y a des militaires qui ont tiré des coups de feu. Actuellement, il n’y a rien », témoigne une étudiante.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner