Kinshasa: la maison communale de Ngaba peine à fonctionner après le pillage de ses locaux

Vue de la maison communale de Ngaba après des manifestations contre l’adoption de la loi électorale au parlement, janvier 2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Plus d’une semaine après la mise à sac de ses locaux par des manifestants opposés à la version initiale de loi électorale, les services administratifs de la maison communale de Ngaba peinent à fonctionner convenablement.

La maison communale a tout perdu : meubles de bureau, documents administratifs, archives et véhicules. Le bourgmestre et ses collaborateurs tiennent désormais des réunions de service en plein air faute de local et de meubles.

Lire aussi: Kinshasa : des Chinois réclament réparation après le pillage de leurs magasins

Mercredi 28 janvier dernier, un reporter de Radio Okapi a constaté comment la pluie a interrompu une réunion de service en plein air dans cette maison communale.

«Il est difficile de travailler dans ces conditions », a ensuite confié Tele Mukwanga, le bourgmestre de la commune de Ngaba. Une chaise et une petite table lui sert tout de même de bureau alors que ses autres agents se débrouillent pour pouvoir occuper leurs journées.

«Tous les services sont utiles : service de la population finances, urbanisme et habitat, culture et arts, contentieux. Tout est parti. Je regrette beaucoup pour l’Etat-civil qui constitue une banque de données pour la population», a déclaré M. Tele. En tout, vingt-huit services de sa commune ont été touchés après que des manifestants en furie ont incendié, mardi 20 janvier, les bâtiments de la maison communale brûlant tout ce qui s’y trouvait.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner