Katanga : environ une centaine de mineures violées en janvier, selon des ONG

Un couple se radant à la maison communale de Selembao le 18/03/2013 à Kinshasa avec leur enfant de 3 ans qui a été violé par un homme de 40ans arrêté par la police. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Près d’une centaine de mineures ont été violées en janvier dernier dans les territoires de Kalemie, Moba et Pweto au Katanga. L’ONG « Assistance multisectorielle » a livré ces chiffres dimanche 15 février. D’après cette ONG, dix mineures ont été violées dans le territoire de Kalemie en en janvier dernier. Dix-sept à Moba et soixante-cinq à Pweto.

Concernant le territoire de Pweto, l’ONGDH Libertas a noté pour sa part avoir enregistré soixante-onze cas de viols.

De façon générale, note «Assistance multi-sectorielle», les présumés auteurs de ces viols sont des civils, des soldats et des combattants des groupes armés.

Pour le cas de Pweto, soixante-quatre cas impliquent des civils, six des miliciens Maï-Maï et un cas implique trois policiers, a affirmé le président de Libertas, Delphin Lwembe.

A en croire Delphin Lwembe, ces trois policiers ont violé une mineure alors que celle-ci était détenue dans un cachot.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner