Mbuji-Mayi: les autorités gouvernementales visitent la prison où sévit la tuberculose

Des inscriptions sur le mur intérieur d’une prison en RDC le 18/1/2003. Ph- Don John

Une délégation des membres des ministères de la Justice et de la Santé a effectué une mission de trois jours à Mbuji-Mayi pour évaluer la situation sanitaire à la prison centrale en proie à la tuberculose. Environ 130 détenus de cette maison carcérale souffrent de cette maladie. Au terme de leur mission, les membres de la délégation n’ont pas communiqué les conclusions de leur rapport qu’ils disent réservés à leur hiérarchie.

A (re)Lire : Mbuji-Mayi : plus de 130 détenus de la prison centrale souffrent de la tuberculose

Le ministre provincial de la Justice, Jean-Claude Musaas Manyong, affirme pour sa part que certaines mesures ont déjà été prises au niveau local pour faire face à cette maladie dans la prison.

« Sur le plan provincial, certaines recommandations ont déjà été prises en compte notamment l’isolement des malades, la mise sous traitement. Il y a d’autres aspects comme le supplément nutritionnel qui devrait faire l’objet des discussions avec des partenaires », affirme-t-il.

Le ministre provincial de la Justice affirme que des appareils « sont arrivés pour [...] permettre  d’avoir une idée nette de cette maladie à la prison centrale ».

Au sujet du nombre de malades, il estime que les malades sont au nombre de 130.

«Mais c’est à la suite des examens qui seront réalisés avec les appareils qui sont arrivés qu’on pourra encore être fixés sur le nombre de malades dans la prison», précise-t-il cependant.

Initialement construite pour environ 200 pensionnaires, la prison centrale de Mbuji-Mayi en compte environ 910. Elle est située en plein centre de la ville et est entourée des écoles, marchés, centres de santé et des services administratifs.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner